Alan Diaz Alan Diaz / The Associated Press

SUNRISE, Fla. — Brendan Gallagher a sauvé la peau des siens en créant l’égalité avec 2:37 à faire en troisième période, puis Phillip Danault a couronné la remontée en marquant après 39 secondes de jeu en prolongation et le Canadien a défait les Panthers de la Floride 3-2, jeudi.

Gallagher a profité d’une remise de Danault lors d’un trois contre deux pour inscrire un premier but en 14 matchs, soit depuis le 26 novembre. Puis en prolongation, Danault s’est échappé et il a battu le gardien James Reimer d’un tir haut du côté du bouclier.

«Je suis convaincu que c’est bon pour sa confiance (à Gallagher), a mentionné l’entraîneur du Canadien Michel Therrien. Il connaissait un bon match, son trio connaissait un bon match. On est content pour lui.»

Max Pacioretty, avec son 15e de la saison, a aussi touché la cible pour le Canadien (22-9-5), qui a mis fin à une série de trois revers. Les hommes de Therrien avaient également perdu six de leurs huit matchs précédents.

Le Canadien a fait oublier un revers en prolongation de 4-3 encaissé la veille face au Lightning de Tampa Bay, quand il avait échappé une avance de deux buts en troisième période.

«On se devait de rebondir, a noté Therrien. On était tous déçus hier (mercredi). C’était important de réagir de la bonne manière. Il fallait rebondir et on l’a fait.»

Jason Demers et Vincent Trocheck ont marqué pour les Panthers (15-14-8), qui avaient perdu les services du centre Aleksander Barkov mercredi, dans une défaite de 3-2 en fusillade face aux Maple Leafs de Toronto. Les Panthers ont encaissé un quatrième revers d’affilée (0-1-3).

Al Montoya a eu le meilleur sur James Reimer dans une bataille de gardiens réservistes. Montoya a repoussé 31 lancers pour signer une première victoire depuis le 26 octobre et venir à bout de son ancienne formation. Pour sa part, Reimer a stoppé 38 tirs.

«Il méritait de gagner ce match-là, a dit Therrien au sujet de Montoya. Il fait beaucoup de bonnes choses et on sentait que c’était un match émotif pour lui face à son ancienne équipe.»

Le Canadien poursuivra son voyage du temps des Fêtes samedi, quand il rendra visite aux Penguins, à Pittsburgh.

Dénouement inattendu

Reimer a été le premier à être défié, alors que Gallagher est passé bien prêt de le surprendre à partir du coin de la patinoire.

Montoya a été malchanceux avec 6:02 à faire, quand il a stoppé le tir de Demers, mais que la rondelle a ricoché sur la jambe du défenseur Shea Weber avant d’aboutir derrière la ligne des buts.

Le Canadien a pris d’assaut le filet de Reimer par la suite. Daniel Carr et Danault l’ont défié tour à tour, sans toutefois le battre.

C’est finalement en avantage numérique que le Canadien a nivelé la marque, après 5:45 de jeu en deuxième période. Après une longue séquence à bourdonner autour du filet de Reimer, Pacioretty a finalement déjoué le gardien des Panthers à l’aide d’un tir de l’enclave. Gallagher était posté devant Reimer, qui n’a rien vu sur la séquence.

Le Canadien avait alors l’avantage 23-9 au chapitre des tirs au but dans le match, et de 6-0 depuis le début du deuxième vingt. Les Panthers ont toutefois renversé la vapeur pendant que le Canadien faisait le carrousel au banc des punitions.

Trocheck a redonné l’avance aux Panthers à 9:02, pendant que Chris Terry était au cachot. Montoya a à son tour été battu alors qu’il avait la vue voilée. Il n’a jamais vu le tir relativement inoffensif de Trocheck puisque Jokinen était posté devant lui.

Montoya s’est racheté quelques instants plus tard en réalisant un arrêt acrobatique en plongeant à sa droite pour voler le défenseur Aaron Ekblad.

Gallagher est finalement sorti de sa torpeur tard en troisième période, puis Danault a joué les héros offrant deux points inespérés au Canadien.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!