MARTIN RUETSCHI MARTIN RUETSCHI / The Associated Press

LONDRES — Le cycliste suisse Ferdy Kuebler, vainqueur du Tour de France 1950, est décédé jeudi. Il était âgé de 97 ans.

Kuebler, né le 24 juillet 1919, est mort dans un hôpital de Zurich, où il était soigné pour un rhume.

Il avait livré une chaude lutte au Français Louison Bobet pour remporter la Grande Boucle à l’été 1950, avant de devenir, un an plus tard, champion du monde.

Pour plusieurs, son plus grand exploit aura toutefois été de remporter la Flèche Wallone et la classique Liège-Bastogne-Liège, alors tenues sur deux jours consécutifs, deux fois d’affilée, en 1951 et 1952.

Courant à une époque où les cyclistes devaient négocier avec des routes en piteux état, Kuebler a aussi remporté la classique Bordeaux-Paris en 1953, après un trajet de 570 km et plus de 14 heures en selle.

Interrompue par la Deuxième Guerre mondiale, sa carrière cycliste a failli être stoppée nette en 1946, alors qu’un accident l’a contraint à une hospitalisation de deux mois. De retour en 1947, il a amorcé son premier Tour de France à l’âge de 28 ans. Il a d’ailleurs gagné la première étape, devenant le premier à porter le maillot jaune après la Deuxième Guerre.

Troisième du Tour en 1950, il a pris la tête du classement quand l’équipe italienne s’est retirée, accusant les spectateurs d’agresser ses coureurs. Il a terminé les 4773 km avec une avance de neuf minutes et 30 secondes sur le Belge Stan Ockers. Bobet a terminé en troisième place.

Klueber a ensuite décidé de ne pas courir le Tour avant 1954. Il a terminé au deuxième rang, derrière Bobet.

Après s’être retiré à l’âge de 38 ans, il a acquis son permis d’instructeur de ski et a travaillé dans les Alpes suisses pendant 25 hivers. L’été, il s’occupait de la publicité du Tour de Suisse, en plus de voyager à titre d’officiel sur le circuit pendant 35 ans.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus