CINCINNATI — Andy Dalton a complété ses 10 premières passes, dont une d’entre elles pour un touché, et Rex Burkhead a marqué deux majeurs au sol tandis que les Bengals de Cincinnati se dirigeaient vers une victoire facile de 27-10 contre les Ravens de Baltimore, dimanche après-midi.

Il s’agissait du cinquième gain consécutif des Bengals (6-9-1) à domicile aux dépens des Ravens, mais celui-ci n’a pu permettre à la formation de l’Ohio d’éviter d’être écartée des éliminatoires pour la première fois en six ans. De plus, les Bengals n’ont toujours pas gagné de match d’après-saison en 26 ans — il s’agit de la sixième pire léthargie de l’histoire de la NFL. L’entraîneur-chef Marvin Lewis — 0-7 en matchs éliminatoires — a déclaré qu’il sera de retour à la barre de l’équipe en 2017.

Les Ravens (8-8) n’ont pas accédé aux éliminatoires pour la troisième fois en quatre ans. Ils ont disputé leur dernier match du calendrier régulier sans émotion, probablement à cause de la défaite crève-coeur de dimanche dernier contre les Steelers de Pittsburgh qui confirmait leur élimination.

L’ailier espacé des Ravens Steve Smith, qui disputait probablement son dernier match en carrière, a capté trois passes pour 34 verges de gains.

La section Nord de l’Association américaine a été la plus représentée en éliminatoires parmi toutes celles de la NFL au cours des huit dernières saisons, mais une seule équipe a offert une fiche supérieure à ,500 cette saison — les Steelers, qui sont champions.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus