ENGLEWOOD, Colo. — Dix-huit ans après que Gary Kubiak ait tenté de faire changer d’idée John Elway, qui voulait se retirer, les rôles ont été inversés, mais le résultat a été le même.

«Il m’a dit ‘tu te rappelles avoir essayé la même chose avec moi’?, s’est rappelé Elway. Je lui ai répondu ‘ouais, j’avoue’.»

Kubiak a choisi de quitter la marmite à haute pression qu’est la NFL, soucieux d’une santé mise à l’épreuve tout au long de la saison. Il restait deux ans à son contrat.

Il a délaissé son poste rêvé lundi avec une bague du 50e Super Bowl, pour retrouver une famille qui lui dit un grand merci pour sa décision.

En 1999, les genoux d’Elway étaient malmenés après deux triomphes au Super Bowl. L’entraîneur Mike Shanahan a envoyé son coordonnateur offensif pour essayer de lui faire changer d’avis, mais Elway lui a fait savoir que c’était inutile.

En 2015 Elway, devenu d.g. des Broncos, a ramené Kubiak dans les Rocheuses, un peu plus d’un an après que ce dernier ait subi une légère attaque cardiaque pendant la pause de la mi-temps, alors qu’il dirigeait les Texans de Houston.

En octobre cette année, Kubiak a eu la frousse à nouveau, souffrant d’une sévère migraine qui l’a obligé à prendre une semaine de repos. Il a réduit sa charge de travail durant un bout de temps, mais ce n’était vraiment pas dans ses gènes de procéder ainsi. L’homme de 55 ans a dit que ce n’était là qu’un des exemples qui l’ont amené à décider de passer à autre chose.

«Je vais bien, je vais très bien, a t-il dit en conférence de presse, où il a souvent été ralenti par l’émotion. Mais le boulot d’entraîneur est très exigeant… ce n’est pas un domaine facile, et j’ai eu beaucoup de misère cette année. Je vais trouver autre chose à faire.»

Elway va quant à lui trouver un nouvel entraîneur, un troisième en six ans comme directeur général.

Kubiak a rencontré Elway dans sa chambre d’hôtel le 24 décembre, à Kansas City. Le jour de Noël, les Broncos (9-7), champions en titre du Super Bowl, ont été écartés du portrait éliminatoire.

Les joueurs des Broncos ont été attristés du départ de Kubiak, mais ils restent confiants de voir Elway lui trouver un bon remplaçant.

«Il est le roi de la remontée, sur le terrain et en dehors», a dit le secondeur Von Miller.

Elway a dit qu’il y a plusieurs jeunes candidats qu’il a hâte de rencontrer. Il penche davantage de ce côté, plutôt que d’y aller avec un vétéran.

«Il y a plusieurs jeunes entraîneurs qui ont beaucoup de potentiel, a dit Elway. Nous espérons pouvoir engager un de ces gars-là.»

L’élu trouvera une formation où la défense domine et où le quart numéro un reste à identifier, Trevor Siemian et Paxton Lynch étant en lutte pour le poste.

Les épauler dans leur développement sera l’une des exigences principales dans la quête d’un entraîneur.

«En ayant joué, je sais à quel point c’est important d’avoir une bonne relation avec le quart-arrière», a dit Elway.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus