MONTRÉAL — Non sans une légère frousse, la Suède a signé une victoire de 8-3 contre la Slovaquie pour passer en demi-finale du Championnat mondial junior, lundi, au Centre Bell.

La troupe de Tomas Monten fera face au Canada, mercredi, après que les représentants de l’unifolié eurent défait la République tchèque 5-3 en quarts de finale lundi soir.

En avance 5-0, les Suédois ont levé le pied en fin de deuxième période et ils ont rapidement payé le prix. Martin Bodak et Miroslav Struska ont réduit l’écart à 5-2 avant qu’Adam Ruzicka ne se fasse frustrer par Felix Sandstrom du bout de la jambière en fin de période.

Ruzicka a obtenu vengeance à 1:53 de la troisième pour redonner aux siens une espoir de courte durée.

«Felix a fait un bel arrêt en fin de deuxième, et je crois que ç’a fait tourner le vent, a expliqué Monten. Même si nous avons accordé le troisième but, nous avions décidé de jouer du bon hockey. Je crois que ça s’est bien passé.»

Tim Soderlund, avec son deuxième du match, et Lias Andersson ont déjoué Adam Huska en un peu plus d’une minute pour mettre le match hors de portée. Joel Eriksson Ek a inscrit son deuxième de la rencontre en avantage numérique en fin de match pour ajouter l’insulte à l’injure.

Eriksson Ek, Carl Grundstrom, Alexander Nylander et Fredrik Karlstrom avaient permis à la Suède de se bâtir une avance de cinq buts au cours des 34 premières minutes de jeu.

«Nous avons eu un bon départ, a dit Eriksson Ek, le capitaine de la formation. Nous les avons laissés revenir dans le match, mais nous avons identifié ce que nous avons fait de mal et nous nous sommes regroupés.»

Les deux gardiens n’ont pas connu une grande soirée de travail alors qu’Huska a cédé huits fois sur 50 lancers et que Sandstrom a réalisé 14 arrêts.

Pas de miracle pour le Danemark

Kirill Kaprizov a inscrit deux buts et le gardien Ilya Samsonov a repoussé les 14 tirs dirigés vers lui pour permettre à la Russie d’accéder aux demi-finales grâce à une victoire facile de 4-0 face au Danemark.

Alexander Polunin et Pavel Karnaukhov ont aussi trouvé le fond du filet pour la Russie, qui affrontera les États-Unis au prochain tour. Les Américains ont défait les Suisses 3-2 en quarts de finale lundi.

Le Danemark, qui avait connu la meilleure ronde préliminaire de son histoire en maintenant une fiche de 1-1-1-1, n’avait visiblement plus de miracle en banque. Et disons que le but de Polunin, marqué du centre de la patinoire à 8:45 de la première période, a fait mal à la troupe d’Olaf Eller.

Le gardien Lasse Petersen, qui a été victime de cette crampe au cerveau, a cédé sa place à Kasper Krog au deuxième engagement après avoir alloué deux buts sur neuf tirs. Krog a terminé la rencontre avec 23 arrêts.

La Finlande peine, mais gagne

Kristian Vesalainen a touché la cible avec 11 minutes à faire au match et la Finlande a difficilement battu la Lettonie 2-1 lors du premier match de la série de relégation au meilleur des trois rencontres.

Les champions en titre ont largement dominé 43-23 au chapitre des tirs au but, mais comme c’est le cas depuis le début du tournoi, ils n’ont pas été en mesure d’enfiler l’aiguille aussi souvent. Il faut dire que le gardien letton Mareks Mitens s’est surpassé en plusieurs occasions, lui qui a terminé le match avec 41 arrêts.

Vili Saarijarvi a ouvert la marque en avantage numérique à 7:43 de la première période et Maksims Ponomarenko a créé l’égalité en début de deuxième pour semer le doute dans l’esprit des Finlandais, jusqu’au but de Vesalainen.

Les Lettons ont obtenu un court avantage numérique de 12 secondes en fin de match, mais Veini Vehvilainen s’est dressé pour permettre aux siens de pousser un soupir de soulagement.

Le deuxième match de la série aura lieu mardi, au Centre Bell, et la Finlande pourrait sauver son honneur avec une victoire qui lui permettrait de demeurer dans le groupe mondial pour le tournoi de l’an prochain.

Le troisième affrontement, si nécessaire, aura lieu jeudi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!