Ringo H.W. Chiu Ringo H.W. Chiu / The Associated Press

TORONTO — Les Canadiens Louis-Philippe Ladouceur et Tyrone Crawford, des Cowboys, vont porter une attention spéciale aux résultats du premier tour éliminatoire, dans la NFL.

Ladouceur est né à Montréal et a joué pour les Islanders du collège John Abbott, à Ste-Anne-de-Bellevue. Il en est à sa 12e saison comme spécialiste des longues remises.

Crawford est un plaqueur de quatrième année de Windsor, en Ontario.

Ils ont aidé Dallas à montrer une fiche de 13-3, ce qui vaut un laissez-passer jusqu’au deuxième tour. Meilleur club de la Nationale, les Cowboys vont jouer à domicile le 15 janvier.

L’adversaire sera Green Bay, Detroit ou les Giants de New York. Les Lions rendent visite aux Seahawks de Seattle, samedi, tandis que les Packers reçoivent les Giants dimanche.

Les Falcons d’Atlanta sont l’autre club de la Nationale qui passe directement en deuxième ronde, pour un match à la maison.

Dans l’Américaine, les matches de premier tour sont Raiders-Texans et Dolphins-Steelers. Ils seront présentés samedi et dimanche, respectivement. Patriots et Chiefs attendent les vainqueurs.

Les Cowboys ont épaté en 2016 grâce notamment à deux recrues, le demi offensif Ezekiel Elliott et le quart Dak Prescott. Le club a enfilé 11 victoires de suite à compter de la semaine numéro deux.

Elliott a dominé la ligue avec 1631 verges au sol. C’était la première fois depuis 1999 qu’une recrue menait la NFL pour les gains terrestres.

Prescott a complété 68 pour cent de ses passes, terminant quatrième de la ligue à ce niveau.

«Ils se sont bien intégrés, a dit Ladouceur. Il ne faut pas oublier que Dak jouait dans la section SEC (avec Mississippi State), devant plus de 80 000 personnes. Et Zeke c’était un peu la même chose, avec Ohio State. Je pense qu’ils sont habitués au fait d’avoir autant d’attention.»

Ladouceur, six pieds cinq et 256 livres, sera en éliminatoires pour la sixième fois; pour Crawford, six pieds quatre et 285 livres, ce sera la deuxième. Ce dernier a obtenu quatre sacs et demi en 14 départs, cette saison.

L’Ontarien a raté le dernier match de la saison régulière, ennuyé à l’épaule et à l’arrière de la cuisse, mais il a repris l’entraînement. Il s’attend à pouvoir jouer le 15 janvier.

«Un petit répit devrait me faire du bien, a dit Crawford. C’est la première fois de ma carrière que j’ai une semaine de repos à ce temps-ci de l’année. J’accueille ce congé-là les bras ouverts.»

Voici un aperçu des autres Canadiens et anciens de la LCF qu’on verra à l’oeuvre en éliminatoires, dans la NFL:

— Laurent Duvernay-Tardif (Chiefs). Le colosse de Mont-Saint-Hilaire, au gabarit de six pieds cinq et 321 livres, en est à sa troisième saison avec Kansas City, sa deuxième comme garde partant du côté droit. L’ancien des Redmen de McGill mène de front sa carrière au football et des études de médecine.

— Christian Covington (Texans). L’ailier défensif de Vancouver a amorcé cinq matches en 2016, inscrivant 26 plaqués et un sac. Son père Grover a longtemps été un ailier défensif avec les Tiger-Cats de Hamilton, cheminant d’ailleurs jusqu’au Temple de la renommée du football canadien.

— Cameron Wake (Dolphins). L’ailier défensif américain a commencé sa carrière avec les Lions de la C-B, avec qui il a été nommé recrue de l’année en 2007. Il a fourni 11 sacs et demi en 2016, terminant sixième de la NFL à ce chapitre.

— Luke Willson et Jon Ryan (Seahawks). Willson, ailier rapproché de Windsor, en Ontario, et Ryan, botteur de dégagement de Regina, ont pris part deux fois au Super Bowl avec Seattle, remportant le grand match en 2013. Willson a disputé 11 matches cette saison, récoltant deux touchés. Ryan fait partie de l’équipe depuis 2008, après deux ans avec Green Bay. En 2004 et 2005, il a porté les couleurs des Blue Bombers de Winnipeg.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!