Jack Dempsey Jack Dempsey / The Associated Press

HOUSTON — Il y a deux semaines, les Raiders pensaient atteindre les éliminatoires en étant menés par Derek Carr, un candidat au titre de joueur le plus utile.

Ils doivent maintenant se fier à leur troisième quart, la recrue Connor Cook, à l’approche de leur match de samedi à Houston, à 16h35.

Carr s’est fracturé la jambe le 24 décembre et le week-end suivant, le réserviste Matt McGloin s’est blessé à l’épaule.

Cook, qui a fait ses débuts le 1er janvier, deviendra le premier quart de l’histoire de la NFL à effectuer son premier départ lors d’un match éliminatoire.

Cela dit, ne comptez pas sur les Raiders (12-4) pour s’apitoyer sur leur sort.

«Vous faites le mieux que vous pouvez, peu importe les circonstances, dit l’entraîneur des Raiders, Jack Del Rio. Je vois ça comme une grande occasion. Dans la vie, vous avez des opportunités d’être à votre mieux, et vous vous retrouvez face à ce genre de défis. Comment allez-vous réagir ? Nous voulons y réagir comme des hommes. Nous voulons arriver au stade pleins d’énergie et de confiance en nous-mêmes. Nous voulons tout donner.»

Cook a été un choix de quatrième tour après son passage à Michigan State, où il a totalisé 71 passes de touché et 22 interceptions.

Il s’attend à être un peu nerveux en début de match, mais il pense que son expérience de gros matches avec les Spartans va rapidement l’aider à se calmer.

«Il y a toujours de la nervosité mais une fois que le match commence, vous vous faites plaquer après quelques jeux et vous vous remettez debout, a dit Cook. Après ça, vous vous mettez à jouer au football, tout simplement.»

Chez les Texans (9-7), le quart Brock Osweiler va redevenir le partant, lui qui était réserviste depuis deux semaines.

Tom Savage a amorcé les deux derniers matches du club en saison régulière, mais il a subi une commotion cérébrale dimanche dernier.

Osweiler à des choses à prouver, lui qui dispute une première campagne après avoir signé un contrat de 72 M $.

Avec lui comme quart les Texans ont affiché une des pires attaques aériennes de la ligue, et il a au compteur plus d’interceptions que de touchés, 16 contre 15.

Il reste que les Texans ont aimé sa façon de jouer en relève à Savage, dimanche, et ils comptent sur lui pour continuer dans la même voie au NRG Stadium.

«Il n’y a pas de différence entre un match de saison régulière et un match éliminatoire, a dit Osweiler. C’est sur que l’enjeu est plus grand, mais c’est juste un match normal de football. J’ai déjà eu beaucoup de succès, alors je suis très confiant. Envers moi-même, mais aussi envers mes coéquipiers. Je sais que nous allons être prêts.»

Si l’attaque des Texans a peiné en 2016, la défense s’est épanouie malgré une saison écourtée à trois matches pour J.J. Watt. Pour la première fois en 15 saisons d’existence, ils ont dominé la NFL pour le moins de verges concédées par match, soit 301.

Le premier choix de 2014, Jadeveon Clowney, a récolté six sacs, dont la moitié en décembre. Le demi de sûreté Quintin Demps a établi un sommet personnel avec six interceptions, à sa neuvième saison dans la NFL.

Du côté des Raiders, on sait qu’on doit être plus étanche que lors du dernier match de la saison régulière à Denver, où les Broncos ont gagné 24-6. Oakland a permis un touché lors de la montée initiale de l’adversaire et Justin Forsett a filé sur 64 verges, ce qui a mené à un placement. On a aussi concédé une passe de touché de 43 verges saisie par Devontae Booker en fin de première demie, sur un troisième essai et 18.

«Si vous voulez gagner en éliminatoires, vous ne pouvez pas vous permettre de rater 20 plaqués, a dit le secondeur Bruce Irvin, auteur de sept sacs en 2016. On n’a pas droit aux erreurs mentales. C’est la meilleure façon de vous retrouver assis à la maison la semaine suivante.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus