SEATTLE — Il y a quelques semaines à peine, les Seahawks de Seattle et les Lions de Detroit bataillaient pour le deuxième rang dans l’Association nationale, dans l’espoir de bénéficier d’une semaine de congé si importante dans la route jusqu’au Super Bowl.

Les deux équipes ont cependant trébuché lors des dernières semaines du calendrier régulier, de sorte que les Seahawks accueilleront les Lions lors d’un match de premier tour des éliminatoires de la NFL samedi soir.

Ce duel pourrait permettre de confirmer qu’une fin de saison dynamique a de l’importance lorsque commencent les séries.

Les deux formations auront sans doute des regrets en regardant leurs performances des dernières semaines du calendrier.

Les Lions (9-7) ont fait face à un calendrier éprouvant alors qu’ils ont affronté trois équipes qualifiées pour les séries — les Giants, les Cowboys et les Packers — et subi autant de revers. Du coup, ils ont raté la chance de terminer au sommet du classement dans la section Nord de l’Association nationale et de jouer un match des séries devant leurs partisans.

De leur côté, les Seahawks (10-5-1) doivent se dire que leur faux pas leur a été plus coûteux encore. Les hommes de Pete Carroll ont perdu le contrôle de leur destinée en s’inclinant aux mains des Cardinals de l’Arizona lors de la 16e semaine, à domicile.

«Le passé tend à démontrer qu’il s’agit d’un nouveau départ, a déclaré le quart des Lions Matthew Stafford.

«Nous regardons les données à savoir qui a gagné et comment, et autres choses du genre. Je suis sûr qu’il y a des équipes qui ont connu du succès en fin de saison et qui ont gagné en séries, mais il y a des clubs qui n’ont pas terminé le calendrier comme ils l’auraient souhaité et qui ont quand même très bien fait en matchs éliminatoires.»

Face à une équipe qui n’a pas gagné un match éliminatoire à l’étranger depuis 1957, les Seahawks semblent posséder un certain avantage face aux Lions.

Depuis 2010, les Seahawks affichent un dossier parfait de 5-0 devant leurs partisans en séries et ils ont gagné au moins un match éliminatoire depuis que Carroll est devenu l’entraîneur. Depuis 2012, les Seahawks présentent une fiche globale de 7-3 une fois le calendrier régulier complété.

Cette expérience et ces réussites passées n’incluent pas des différences au niveau des statistiques. Les Seahawks ont devancé les Lions dans toutes les importantes catégories, autant en défensive qu’en attaque.

Mais les Lions ont fait preuve de ténacité toute la saison. Ils se sont relevés après avoir perdu trois de leurs quatre premiers matchs, et ont signé huit victoires — un record de la NFL — lorsqu’ils tiraient de l’arrière au quatrième quart ou en prolongation.

«Vous pouvez voir un changement d’énergie lorsqu’ils réalisent un jeu important, a noté Bobby Wagner, un secondeur des Seahawks. Que ce soit en défensive, au sein des unités spéciales ou en attaque, quelque chose se passe et ils se galvanisent de cette énergie.»

Les deux formations se présenteront au match avec des attaques au sol qui n’ont rien de bien terrifiantes. Les Seahawks ont terminé au 25e rang dans la NFL avec une moyenne de 99,4 verges par rencontre. Les Lions ont été pires, avec une moyenne de 81,9 verges par match et une 30e place.

Les Lions devraient se fier à Zach Zenner comme principal demi offensif puisque Ameer Abdullah et Theo Riddick sont tous deux blessés.

Quant aux Seahawks, ils ont connu certaines performances faisant penser à celles des années passées, mais l’équipe n’est pas parvenue à franchir le cap des 100 verges au sol lors de leurs trois dernières sorties du calendrier régulier.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus