Gene J. Puskar Gene J. Puskar / The Associated Press

PITTSBURGH — Le’Veon Bell se souvient toujours de ce sentiment d’impuissance.

Bell a passé les deux derniers mois de janvier sur la touche, ses genoux dans différents états de récupération, pendant que les Steelers de Pittsburgh tentaient d’étirer leur parcours en éliminatoires sans leur porteur de ballon étoile.

Cette fois-ci, les choses sont différentes. Les Steelers (11-5), champions de la section Nord de l’Américaine, pourront compter sur Bell et une formation en santé quand ils se présenteront au Heinz Field, dimanche, pour y affronter les Dolphins de Miami (10-6) lors du premier tour éliminatoire.

«Ce sera très excitant, mais je dois bien gérer mon énergie. Mes coéquipiers savent à quel point ce match est important pour moi et je vais me nourrir de leur énergie», a raconté Bell, qui a dominé la NFL en 2016 avec une moyenne de 157 verges de gains offensifs combinés par rencontre.

Pour une première fois depuis leur dernier passage au Super Bowl, il y a six ans, les Steelers amorcent les éliminatoires avec toutes les pièces de leur arsenal, incluant aussi le receveur Antonio Brown et le quart Ben Roethlisberger.

«Il n’y a pas d’excuse», a noté le garde David DeCastro.

Et il n’y a pas de danger de voir les Steelers regarder trop loin devant puisqu’ils ont été battus 30-15 par les Dolphins, le 16 octobre à Miami.

«Je ne pense pas que nous allons nous présenter avec un surplus de confiance, a mentionné le coordonnateur offensif des Steelers, Todd Haley. Nous n’avions pas été à notre meilleur. Ils nous avaient botté le derrière. Nous sommes heureux d’avoir l’occasion de corriger le tir.»

Pour leur part, les Dolphins ont l’occasion de prouver que leur première participation aux éliminatoires depuis 2008 n’est pas une affaire de chance, même s’ils ont souvent été dominés par les meilleures formations du circuit.

Et les voici avec le vétéran réserviste Matt Moore derrière le centre. Moore remplace Ryan Tannehill, qui n’est pas encore remis d’une entorse au genou gauche. Les Dolphins ont compilé un dossier de 2-1 avec Moore dans le dernier droit.

«C’est une occasion extraordinaire, a mentionné Moore, qui est âgé de 32 ans. Il y a beaucoup de joueurs qui n’obtiennent pas ce genre de chance dans leur carrière. À nous d’en profiter.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus