GREEN BAY, Wis. — Aaron Rodgers ne sera pas le seul quart qui sait comment se rendre jusqu’au bout, ce week-end à Green Bay.

Eli Manning l’a aussi fait pour les Giants de New York. Et les marches des Giants vers les titres du Super Bowl lors des campagnes 2007 et 2011 sont passées à chaque fois par le Lambeau Field.

Deux des équipes les plus prestigieuses de la NFL s’affronteront à nouveau dimanche, quand les Packers accueilleront les Giants lors d’un match de premier tour.

«Nous savons ce qu’il faut pour gagner et nous connaissons la sensation quand vous n’y arrivez pas, a raconté Rodgers au sujet de l’importance de l’expérience en éliminatoires. Nous connaissons de bons moments présentement et il n’est pas rare de voir l’équipe de l’heure se rendre jusqu’au bout si elle reste en santé.»

Les Packers (10-6), champions de la section Nord de la Nationale, ont remporté leurs six derniers matchs. Ils n’ont pas perdu depuis que Rodgers a déclaré que son équipe pouvait «se rendre jusqu’au bout» même si elle venait de chuter à 4-6.

D’une certaine manière, la saison 2016 des Packers rappelle celle de 2010, quand ils avaient aussi conclu la campagne avec une fiche de 10-6 et qu’ils avaient fait fi de plusieurs blessures avant de remporter le Super Bowl.

Rodgers est à nouveau au sommet de son art avec 15 passes de touché contre aucune interception au cours de la série de six victoires.

Maître pour prolonger les jeux derrière une bonne ligne offensive, Rodgers permet à ses receveurs d’avoir le temps de se démarquer et il les rejoint avec des passes rapides et précises.

«Je vois un gars qui sait suivre son instinct, l’instinct du tueur», a déclaré l’entraîneur-chef des Giants, Ben McAdoo, au sujet de Rodgers.

Et McAdoo le sait très bien. Il a été un adjoint chez les Packers de 2006 à 2013 avant de devenir coordonnateur offensif des Giants pendant deux saisons. McAdoo a donc aussi vu de près ce que Manning et les Giants (11-5) peuvent accomplir au Lambeau Field.

Les Giants ont défait les Packers 23-20 en prolongation en finale d’association le 20 janvier 2008. Ils ont ensuite gagné 37-20 le 15 janvier 2012 lors du deuxième tour, venant à bout d’une édition des Packers qui venait de connaître une campagne de 15-1.

Cette saison-là marque aussi la dernière participation des Giants aux éliminatoires. Leur disette de quatre saisons a pris fin grâce à une excellente défensive et au brio du receveur Odell Beckham fils.

«Ça fait du bien de gagner des matchs en saison régulière et de nous retrouver dans cette position, a mentionné Manning, qui a célébré son 36e anniversaire de naissance mardi. Vous voulez en profiter. Vous ne savez jamais quand vous allez obtenir une autre occasion. Nous savons à quel point les dernières saisons ont été difficiles, à quel point il est difficile de se retrouver dans cette position.»

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus