KAPALUA, Hawaï — Après seulement une semaine en tant que quatrième commissaire du circuit de la PGA, Jay Monahan veut augmenter la visibilité du golf.

Mais il est encore trop tôt pour dire si une des solutions est une reconstruction du calendrier.

Monahan a raconté samedi qu’il est resté réveillé de 2 h à 5 h 30 pendant la nuit à réfléchir sur les différents défis auxquels le golf fait face. Mais il a admis que c’était surtout le résultat du décalage horaire après être arrivé à Hawaii pour les deux premiers tournois de l’année.

Il a pris la relève de Tim Finchem le 1er janvier. Finchem a supervisé la PGA pendant deux décennies et il a vu le golf s’épanouir à travers le monde pendant une génération marquée par les succès de Tiger Woods. Monahan est déjà au travail, alors qu’il négocie une nouvelle entente de droits de télédiffusion qui arrivera à échéance en 2021 et le renouvellement de la commandite de la Coupe FedEx, qui prend fin cette saison.

Mais ce qui a retenu son attention est une visite à Silicon Valley l’été dernier, quand il a rencontré les dirigeants de Google, Facebook, Amazon, YouTube et Apple.

«Oui, nous avons fait du progrès avec nos plateformes, mais nous ne progressons pas assez rapidement. Nous ne produisons pas suffisamment de contenu vidéo, a raconté Monahan. Nos joueurs ont leurs propres réseaux et leurs propres profils. Nous avions tendance à penser à ce que nous ne voulions pas qui se produise pendant nos tournois — et j’en prends l’entière responsabilité. Nous nous sommes empêchés de grandir.»

Il a noté comme exemple l’interdiction auprès des joueurs d’utiliser leur téléphone intelligent lors des pro-ams.

En ce qui concerne le calendrier, le circuit de la PGA étudie l’option de conclure sa saison avec le Championnat du circuit avant le début de la saison de la NFL.

Peu importe les changements, Monahan a mentionné qu’il ne voulait pas réduire le nombre de tournois pendant l’année.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus