LAUSANNE, Suisse — La Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (IBSF) a permis à quatre Russes de reprendre leurs activités même s’ils sont toujours sous enquête en vertu d’allégations à l’effet qu’ils auraient enfreint les règlements antidopage lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014.

L’IBSF avait suspendu provisoirement les quatre athlètes, dont le médaillé d’or olympique Alexander Tretyakov, le 30 décembre après que le Comité international olympique (CIO) eut déclenché une enquête portant sur une tentative de substitution des échantillons destinés aux tests antidopage.

L’IBSF a cependant déclaré qu’une audience tenue mardi dernier lui avait permis de déterminer qu’elle «ne détenait pas de preuves suffisantes» pour justifier des suspensions provisoires, qui empêchaient les athlètes russes de participer aux compétitions internationales pendant le déroulement de l’enquête pour dopage.

L’organisation a mentionné que sa décision n’avait pas d’impact sur l’enquête du CIO, et a précisé qu’il y avait suffisamment de preuves pour permettre à l’enquête de se poursuivre.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus