Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — C’est à se demander si les joueurs du Canadien ne sont pas devenus plus à l’aise lorsqu’ils évoluent loin de leurs supporters.

Les Capitals de Washington ont gâché les retrouvailles entre la formation montréalaise et ses partisans en signant une victoire par la marque de 4-1 lundi soir au Centre Bell.

Après avoir récolté 10 points sur une possibilité de 14 à l’étranger entre le 23 décembre et le 7 janvier, le Canadien a subi un troisième revers à ses cinq dernières présences dans son château fort.

Evgeny Kuznetsov (5e) a brisé l’égalité de 1-1, créée moins d’une minute plus tôt, en déjouant Carey Price à 8:12 de la troisième période.

«Ç’a été difficile de donner ce but, a reconnu Paul Byron, qui a participé au seul filet du Tricolore. Mais l’équipe doit être plus forte mentalement et continuer de travailler fort. Il restait encore beaucoup de temps, ce n’était qu’un but et on n’a pas réussi à faire de même. C’est décevant.»

Moins de trois minutes plus tard, Brett Connolly (10e) a profité d’une mésentente entre Price et Jeff Petry pour marquer le but d’assurance.

Nicklas Backstrom, son 10e en première période, a également trouvé le fond du filet pour les hommes de Barry Trotz, qui ont signé un sixième gain consécutif, tout en mettant fin à la séquence de trois victoires du Canadien.

Tard en troisième, en avantage numérique, Alex Ovechkin (19e) a ajouté la cerise sur le gâteau en marquant son 544e but en carrière, ce qui lui a permis de rejoindre Maurice Richard au 29e rang dans l’histoire de la LNH. Ovechkin a aussi obtenu deux mentions d’aide.

Tomas Plekanec, en avantage numérique, a réussi l’unique filet du Canadien face à Braden Holtby, qui a fait face à 23 tirs comparativement à 39 pour Price.

Le Canadien reprendra la route dès mardi pour y disputer deux matchs en autant de soirs. Il se rendra d’abord à Winnipeg pour se mesurer aux Jets, mercredi, avant de rendre visite au Wild du Minnesota jeudi soir.

Contrôle du territoire

Les Capitals ont imposé leur style rapidement et totalement embouteillé les trios du Canadien, au point où la formation montréalaise n’avait obtenu qu’un seul tir en direction de Holtby au fil des dix premières minutes de jeu — de la part de Mark Barberio — contre six pour les visiteurs.

L’un de ces six tirs a trouvé le fond du filet à 11:03, à forces égales. Même face à trois rivaux dans le coin de la patinoire, le défenseur Karl Alzner est parvenu à glisser la rondelle vers Ovechkin, posté à la pointe gauche.

Après une feinte de lancer frappé, le capitaine des Capitals a décoché un tir des poignets que Price a bloqué de la mitaine, sans toutefois maîtriser la rondelle. Celle-ci s’est retrouvée sur la palette du bâton de Backstrom, qui a battu le gardien du Canadien à l’aide d’un tir du revers.

Après une fin de première période plutôt énergique, les joueurs du Canadien ont de nouveau passé la majeure partie de la deuxième période à se défendre. La domination des Capitals était telle qu’ils totalisaient déjà 24 tirs après 30 minutes de jeu, soit trois de plus qu’ils en avaient obtenu lors du duel entre ces deux équipes à Washington le 17 décembre.

N’eût été de Price, le Canadien aurait facilement pu accuser un retard de deux ou trois buts après les deux premières périodes.

Le boulot de Price, les encouragements du public et deux pénalités mineures en première moitié de la troisième ont aidé à relancer le Canadien.

La deuxième punition des Capitals, à Lars Eller, a mené au but égalisateur de Plekanec, son quatrième de la saison et son premier depuis le 20 décembre, à 7:18.

Mais il n’a fallu que 54 secondes aux visiteurs pour reprendre les devants, grâce à Kuznetsov, qui a habilement déjoué Petry avant de battre Price d’un tir du côté du bâton.

«C’est impardonnable de ma part, a déclaré le défenseur américain dans le vestiaire. Je me suis retrouvé en mauvaise posture, les patins en mauvaise position et sans vitesse. J’ai tiré dans le pied de mes coéquipiers.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!