Gene J. Puskar Gene J. Puskar / The Associated Press

La jeune étoile des Oilers d’Edmonton Connor McDavid aura finalement 20 ans vendredi, ce qui mettra fin à son spectaculaire parcours en tant qu’adolescent.

Et même si McDavid talonne Sidney Crosby pour le titre de meilleur joueur de hockey au monde, le capitaine des Penguins trône toujours au sommet de la Ligue nationale de hockey à mi-chemin de la saison 2016-2017.

Voici les choix de mi-saison de La Presse canadienne en ce qui a trait aux honneurs individuels.

TROPHÉE HART

Gagnant: Sidney Crosby

L’explication: L’histoire semble se répéter. Crosby a amorcé la saison environ deux semaines après McDavid et tous les autres joueurs, mais il mène encore la Ligue au chapitre des buts. Le capitaine des Penguins a atteint le plateau des 20 buts plus rapidement que jamais au cours de sa carrière (22 matchs). Il a aussi engendré trois séquences de trois matchs ou plus avec au moins un but. À ce rythme, il pourrait atteindre la marque des 60 buts après avoir offert d’impressionnantes prestations dans les séries de la Coupe Stanley et à la Coupe du monde de hockey. McDavid lui donne certainement du fil à retordre, mais Crosby a l’avantage, devançant son compatriote de 19 ans au chapitre des points par match, des points à égalité numérique par tranches de 60 minutes, de la possession de rondelle, et des chances de marquer de son équipe lorsqu’il est sur la patinoire.

Dans la course: Connor McDavid

TROPHÉE VÉZINA

Gagnant: Devan Dubnyk

L’explication: Plusieurs autres gardiens sont dans la course pour l’obtention de ce trophée, surtout à Columbus où Sergei Bobrovsky est tout feu tout flamme après avoir connu une saison plus difficile. Mais Dubnyk est le portier qui présente le meilleur taux d’efficacité à ,940 plus de trois mois après le début de la saison. L’ancien choix de premier tour des Oilers d’Edmonton a aussi une moyenne de buts alloués de moins de deux et totalise cinq blanchissages. Il aura fallu attendre à la fin du mois de décembre pour que le gardien cède plus de trois fois dans un match.

Dans la course: Sergei Bobrovsky, Braden Holtby, Tukka Rask et Carey Price.

TROPHÉE NORRIS

Gagnant: Drew Doughty

L’explication: Un autre choix difficile, mais Doughty mérite les honneurs de meilleur défenseur pour la quantité et la difficulté de ses minutes jouées chez les Kings, qui doivent se débrouiller sans leur gardien partant Jonathan Quick. Doughty connaît le même genre de saison que l’an dernier alors qu’il avait mis la main sur le trophée. Comme l’année dernière, le joueur de 27 ans joue en compagnie d’un joueur moins expérimenté — la recrue Derek Forbort dans ce cas — tout en continuant de passer beaucoup de temps sur la patinoire chaque soir. Il se classe aussi comme l’un des meilleurs joueurs en désavantage numérique dans la LNH.

Dans la course: Brent Burns, Victor Hedman, Duncan Keith, Shea Weber et Erik Karlsson.

TROPHÉE CALDER

Gagnant:Auston Matthews

L’explication: Le joueur de centre des Maple Leafs de Toronto connaît l’une des meilleures campagnes pour une recrue, lui qui pourrait — si la tendance se maintient — amasser 40 buts et 70 points à l’âge de 19 ans. Contrairement à Patrik Laine, qui a trouvé le fond du filet aussi souvent, Matthews joue contre les meilleurs trios adverses depuis que son entraîneur Mike Babcock lui a confié ce mandant dans les dernières semaines. Il a également marqué la majorité de ses buts à égalité numérique, à égalité avec Crosby parmi les meneurs de la Ligue. La classe des recrues de cette année est forte, mais il semble que Matthews ait une longueur d’avance sur les autres.

Dans la course: Patrik Laine, Zach Werenski, Mitch Marner, Matthew Tkachuk, William Nylander et Matt Murray.

TROPHÉE JACK ADAMS

Gagnant: Mike Sullivan

L’explication: Les Penguins de Pittsburgh passent un peu sous le radar avec les succès des Blue Jackets de Columbus, mais les champions en titre de la Coupe Stanley ont poursuivi sur leur lancée cette saison, surtout depuis le début du mois de décembre. En fait, depuis ce temps, les Penguins montraient une fiche de 13-1-2 avant leur affrontement de mercredi contre les Capitals de Washington. Les Penguins n’ont pas perdu à domicile depuis le milieu du mois de novembre. Contrairement aux Blue Jackets, les gardiens de Sullivan ont été bons, mais pas exceptionnels et l’entraîneur a dû négocier avec plusieurs blessures, dont celle de Kristopher Letang. John Tortorella accomplit du bon travail avec les Jackets, mais Sullivan a réussi à maintenir les Penguins au plus haut niveau, un défi de taille.

Dans la course: John Tortorella, Barry Trotz, Bruce Boudreau et Joel Quenneville.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus