TORONTO — Le Canadien Tyrone Crawford a rejoint les Cowboys de Dallas juste à temps pour affronter le casse-tête que représente Aaron Rodgers.

Les Cowboys seront les hôtes des Packers de Green Bay, dimanche, dans un match éliminatoire de la Nationale. Les Packers ont accédé à la deuxième semaine éliminatoire en disposant facilement des Giants de New York 38-13 dimanche dernier, tandis que les Cowboys profitaient d’un laissez-passer.

Rodgers a lancé pour 362 verges et quatre touchés au cours de ce duel. Les Packers s’amènent au Texas forts d’une séquence de sept victoires. Le quart étoile a lancé 22 passes de touché contre aucune interception au cours de ses huit dernières rencontres.

Crawford, un colosse de six pieds quatre, 285 livres, sera de retour après avoir raté les deux derniers matchs des Cowboys en raison de problèmes à l’épaule et aux ischio-jambiers. Celui qui a récolté 28 plaqués et quatre sacs cette saison éprouve un profond respect pour le mobile quart des Packers.

«Ce gars-là est un animal, a-t-il déclaré aux reporters rassemblés à Frisco, au Texas, mercredi. Mais je crois que si on peut le garder au sein de sa pochette protectrice, on peut le rabattre. Notre couverture tiendra suffisamment longtemps pour qu’on puisse le mettre au sol.»

L’ailier défensif DeMarcus Lawrence (dos), le demi de coin Morris Claiborne (aine) et le plaqueur étoile Tyron Smith devraient aussi être de retour ce dimanche, mais le propriétaire et d.g. des Cowboys, Jerry Jones, a déclaré que la présence de Crawford était cruciale.

«Son travail comme ailier défensif gauche sera très important pour nous. Nous devons obtenir une bonne performance de sa part», a-t-il dit sur les ondes d’une radio de Dallas, mardi.

Crawford ne croit pas que les Cowboys utiliseront un plan de match défensif bien différent de celui qui leur a permis de compiler un dossier de 13-3 et de terminer au sommet de la Nationale cette saison.

«Le coordonnateur Rod Marinelli nous martèle à propos des revirements, des sacs, des échappés et tout le reste à chaque jours, a noté Crawford. Nous travillons beaucoup là-dessus. Souhaitons que nous pourrons donner de nouveau des opportunités à notre attaque.»

Dallas a remporté 11 victoires consécutives cette saison, dont un gain de 30-16 à Green Bay en octobre. Rodgers avait complété 31 de ses 42 passes pour 294 verges et un touché ce jour-là, mais il avait aussi été intercepté une fois et échappé le ballon deux fois. Les Cowboys avaient recouvré l’une de ces échappés.

Rodgers devrait également être privé de son receveur favori ce dimanche. Jordy Nelson (97 attrapés, 1257 verges, et 14 touchés, un sommet dans la NFL) a subi deux fractures aux côtes dans le match contre les Giants. Mais il dispose de Randall Cobb (cinq attrapés, 116 verges, trois touchés) et Davante Adams (huit attrapés, 125 verges, un touché), qui ont haussé leur jeu d’un cran en son absence.

Les Cowboys comptent sur la défense la plus étanche contre la course (83,5 verges par match, 3,9 par course). Si les Packers n’ont que la 20e attaque au sol du circuit, ils ont la septième meilleure attaque aérienne. Les Cowboys ont eu plus de difficultés contre la passe, alors qu’ils ont conclu au 26e rang. C’est une mauvaise nouvelle quand vous affrontez un quart qui a terminé quatrième pour les verges (4428) et premier pour les touchés (40) cette saison.

La formation du Texas devra donc se fier sur sa pression défensive et son jeu au sol — deuxième de la ligue avec une moyenne de 149,8 verges par match — pour garder Rodgers hors du terrain. Les Cowboys feront sûrement appel à Ezekiel Elliott pour ça: la recrue a terminé premier dans la NFL avec 1631 verges de gains au sol.

Si les recrues Elliott et le quart Dak Prescott ont retenu la majeure partie de l’attention cette saison, Crawford, qui a signé une prolongation de contrat de cinq ans en 2015, croit que la défense des Cowboys a été très efficace.

«Elle est tout feu, tout flamme, a-t-il imagé. Notre couverture est incroyable, nos secondeurs jouent du gros football et je pense que notre ligne défensive fait beaucoup mieux qu’au début de la saison. Nous devons garder le même rythme, nous assurer que nos jeunes joueurs continuent leur bon travail et fassent de gros jeux, et que nos vétérans fassent ce qu’ils ont fait depuis le jour 1.»

Le match se mettra en branle à compter de 16h40, dimanche. Le vainqueur passera en finale d’Association.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus