ST-PAUL, Minn. — Voici cinq moments marquants du match entre le Wild du Minnesota et le Canadien de Montréal, jeudi.

Le premier de Folin

Le Wild a rapidement frappé, alors que le défenseur Christian Folin a ouvert la marque après seulement 2:34 de jeu. Eric Staal a rejoint Folin dans l’enclave à partir du coin de la patinoire. Folin a fendu l’air à sa première tentative, mais il a ensuite décoché un tir du revers qui a surpris le gardien Carey Price du côté du bouclier. Il s’agissait pour Folin de son premier but depuis le 19 mars 2015, une disette de 55 rencontres.

Encore Staal

Le Wild a creusé l’écart après 6:35 de jeu en deuxième période. Eric Staal a profité d’un mauvais changement du côté du Tricolore et d’une mauvaise couverture du défenseur Jeff Petry pour s’avancer seul devant Carey Price. Staal a visé haut du côté du bouclier et il marquait son 21e but en 44 matchs en carrière contre le Canadien. Ce but rappelait celui de Staal qui avait fait la différence dans la victoire de 4-2 du Wild le 22 décembre dernier, à Montréal.

Dans le temps de le dire

Le Wild a augmenté son emprise 39 secondes plus tard. Même s’il était victime d’un double-échec de Zach Redmond, Jordan Schroeder a fait dévier le tir de la pointe de Jared Spurgeon. Il s’agissait pour Schroeder d’un troisième but cette saison, son deuxième contre Carey Price. Ce dernier accordait du même coup au moins un troisième but pour une sixième fois à ses sept derniers matchs.

Le «spécial Byron» qui échoue

L’attaquant Paul Byron a obtenu une chance en or de donner une chance au Canadien de revenir dans le match en s’échappant comme il le fait souvent en infériorité numérique avec moins de trois minutes à faire au deuxième engagement. Byron a toutefois bousillé cette occasion d’inscrire son deuxième but en désavantage numérique de la campagne en ratant la cible alors qu’il visait du côté du bouclier du gardien Devan Dubnyk. Le Wild a accordé un seul but à l’adversaire en désavantage numérique cette saison. Le Canadien en a marqué trois.

Le coup de grâce d’«El Nino»

Seulement 44 secondes après la chance ratée par Paul Byron, Nino Niederreiter a enfoncé le dernier clou dans le cercueil du Canadien. Alors qu’Alexander Radulov était toujours au cachot, Niederreiter a reçu une remise de Mikko Koivu alors qu’il était posté devant Carey Price, du côté droit du gardien. L’attaquant suisse a pivoté et son tir est passé sous le bras droit de Price. Le Wild a ajouté trois buts en troisième période, dont deux en avantage numérique, et le Canadien a finalement encaissé un deuxième revers en six matchs depuis le début de l’année 2017.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!