MONTRÉAL — Andrei Markov, David Desharnais n’auraient pu demander mieux lors de leur retour au jeu, tandis que Nikita Nesterov a été efficace à son premier match dans l’uniforme bleu-blanc-rouge, mardi.

Markov a amassé une aide et a affiché un différentiel de plus-2 en 17:43 de jeu à la gauche de Nesterov, qui a aussi été plus-2 avec deux mises en échec et deux tirs bloqués en 14:21. Nesterov est aussi passé bien près de toucher la cible en deuxième période, mais le gardien des Sabres Robin Lehner a sorti la mitaine au bon moment.

«J’ai peut-être fait quelques erreurs, mais je me sens bien. C’était un bon match», a raconté le défenseur de 23 ans, qui avait disputé 119 matchs avec le Lightning de Tampa Bay avant d’être échangé au Canadien jeudi dernier.

La décision de Michel Therrien de jumeler Nesterov à Markov n’était pas anodine. L’anglais de Nesterov est limité et il est évident que la communication était plus facile avec son compatriote. C’est d’ailleurs un point qui a été noté par l’entraîneur et les deux joueurs après la rencontre.

«Il a été assez bon, a commenté Markov au sujet de la performance de Nesterov. Nous avons essayé de communiquer beaucoup, autant sur la glace que sur le banc. Nous devons continuer à essayer de nous améliorer.»

«J’ai beaucoup aimé son match, a pour sa part noté Therrien sur Nesterov. C’est un gars qui a un bon sens du hockey, qui patine assez bien, qui a une bonne première passe. Il communiquait beaucoup avec Markov et ça l’a aidé au niveau de sa confiance.»

Le travail de Markov, qui avait raté les 17 derniers matchs des siens en raison d’une blessure au bas du corps, n’est pas non plus passé inaperçu.

«Il est un des gars les plus intelligents de la ligue, a mentionné l’attaquant Paul Byron. Il fait tellement de bonnes choses sur la glace. C’est énorme de le revoir dans la formation. Je ne pense pas qu’il reçoive suffisamment de crédit. Il est certainement une ancre pour nous en défensive.»

«Markov est un gars qui a de la chimie avec tout le monde, ce que l’on ne peut pas dire de beaucoup de joueurs, a ajouté Max Pacioretty. Il est créatif, mais il fait toujours le bon jeu. Il est un joueur spécial et il a une présence apaisante contagieuse, particulièrement pour les autres défenseurs.»

De son côté, Desharnais a souligné son retour au jeu en trouvant le fond du filet. Desharnais avait subi une blessure à un genou le 6 décembre, deux jours après qu’Alex Galchenyuk eut subi une blessure semblable — une situation qui aurait pu profiter au vétéran centre âgé de 30 ans.

«Quand tu es blessé, tu ne peux pas faire autre chose qu’être patient, a philosophé Desharnais. J’étais énormément déçu, mais c’était important de revenir à 100 pour cent. Je me sentais bien aujourd’hui et j’ai marqué un gros but.»

Plus difficile pour Pateryn

Un autre joueur du Canadien était de retour au jeu face aux Sabres: le défenseur Greg Pateryn.

Therrien avait indiqué lundi que Pateryn allait avoir besoin d’un peu de temps pour retrouver la forme après s’être fracturé une cheville le 6 décembre. Son retour a dû être précipité puisque Jeff Petry était affaibli par un virus mardi et le défenseur de 26 ans n’a pas affiché la même combativité qu’à l’habitude.

Il a commis trois revirements et son duo avec Nathan Beaulieu a été longtemps le seul à être coincé souvent dans son territoire par les Sabres.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!