Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — À domicile, au coeur d’un calendrier un peu moins chargé et avec une formation presque complète, le Canadien de Montréal n’est quand même pas venu à bout de la meilleure équipe dans la Ligue nationale jusqu’à maintenant cette saison.

Le Canadien a entamé son traditionnel week-end du Super Bowl sur une note négative alors qu’il a subi une défaite de 3-2 aux mains des Capitals de Washington, samedi après-midi au Centre Bell.

En l’emportant, les Capitals ont permis à leur entraîneur-chef Barry Trotz de signer une 693e victoire en carrière et de doubler le légendaire Dick Irvin père au sixième rang dans l’histoire de la Ligue nationale.

Invincible en début de saison devant ses partisans, le Canadien affiche un dossier de 4-5-2 au Centre Bell depuis sa spectaculaire victoire de 10-1 contre l’Avalanche du Colorado, le 10 décembre. Deux de ces revers lui ont été infligés par les Capitals.

Jay Beagle (11e), en première période, Andre Burakovsky (11e), au deuxième vingt, et Nicklas Backstrom (15e), en troisième, ont déjoué Carey Price, qui a bloqué 27 tirs.

Dans la défaite, Price n’a rien eu à se reprocher après avoir été battu par des tirs de qualité de Beagle et de Burakovsky et un autre à la trajectoire changeante de Backstrom.

«C’est un club qui vous attaque par vagues, a observé Price qui, pour une rare fois, a été le premier à rencontrer les journalistes dans le vestiaire de l’équipe.

«Ils jouent avec confiance, ils complètent leurs jeux et vous attaquent avec vitesse. Ils comptent sur des joueurs menaçants en avantage numérique.»

La riposte du Canadien est venue d’Alexander Radulov (13e) et de Max Pacioretty (25e) contre Braden Holtby, qui n’a fait face qu’à 22 rondelles en route vers une 26e victoire en 40 sorties cette saison.

Peu sollicité pendant les deux premières périodes, Holtby a dû se montrer solide devant Alex Galchenyuk, avec un peu moins de sept minutes à jouer en troisième, puis face à Torrey Mitchell, pendant une punition mineure à Andrew Shaw quelque trois minutes plus tard. Shea Weber a aussi raté une chance inouïe d’égaler la marque durant les dernières secondes de la troisième période.

«On a eu de nombreuses occasions de marquer en troisième face à l’un des meilleurs gardiens de la ligue, a observé Pacioretty. C’est l’équipe de l’heure dans la LNH et pour aller chercher deux points, il faut puiser juste un peu plus profondément dans nos ressources.»

Par ailleurs, le Canadien a terminé le match sans le joueur de centre Phillip Danault, qui est rentré au vestiaire en milieu de troisième période.

Lors de son bref point de presse, Michel Therrien a indiqué que Danault avait été victime d’une blessure au haut du corps. Son statut est incertain en vue du match de dimanche après-midi contre Connor McDavid et les Oilers d’Edmonton.

Therrien n’a pas précisé qui serait son gardien de but pour cette rencontre.

Peu d’actions offensives

Après une désolante performance face aux Flyers de Philadelphie jeudi, lors de laquelle le Canadien avait été limité à 16 tirs dans un revers de 3-1, les hommes de Michel Therrien ne se sont pas montrés tellement plus énergiques pendant les 40 premières minutes de jeu.

Malgré le fait qu’ils aient profité de deux avantages numériques en deuxième, le Canadien ne totalisait que 12 tirs avant d’entamer le troisième vingt, dont seulement cinq lors de la période médiane. Pendant ce temps, les Capitals en avaient récolté exactement deux fois plus.

Nommé 2e étoile du match Radulov a de loin été le joueur le plus visible du Canadien lors des deux premiers engagements. En plus de créer l’égalité 1-1 à 7:32 de l’engagement initial, il a constamment mis de la pression sur les défenseurs des Capitals.

Il pensait même avoir ramené les deux formations à la case de départ pour une deuxième fois, en deuxième période, mais son but a été refusé lorsque les officiels ont statué que Pacioretty avait causé de l’obstruction à l’endroit de Holtby.

Mais sa fougue lui a aussi valu une punition qui s’est avérée coûteuse à 3:53 de la troisième période. Pris en défaut pour avoir fait trébucher Alex Ovechkin derrière le filet de Price, Radulov se trouvait toujours au cachot quand Backstrom a marqué le troisième but des visiteurs.

Il s’est racheté en préparant le filet de Pacioretty à 7:49 du troisième vingt.

Radulov n’a pas été en mesure de rencontrer les journalistes après le match alors qu’il a dû passer par la clinique pour soigner une blessure à un pied.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!