Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Ce n’est déjà pas facile de vaincre la meilleure équipe dans la Ligue nationale et si, en plus, certaines décisions des officiels tournent dans la mauvaise direction, la mission peut devenir presque impossible.

Sans se lancer dans une attaque en règle contre les officiels Kendrick Nicholson et Gord Dwyer, Michel Therrien était d’avis que ses joueurs ont perdu du rythme à cause de décisions des arbitres lors du dernier vingt.

«Nous avons donné une bonne poussée en troisième période, et quelques décisions nous ont enlevé notre élan par moments, a affirmé Therrien après le revers des siens, 3-2.

«Je ne pense pas que (Alexander) Radulov méritait une punition et comme nous avons tous pu voir, je crois que les Capitals auraient dû être punis pour avoir lancé la rondelle dans la foule. C’était assez clair, et c’est un règlement écrit noir sur blanc.

«Mais que pouvez-vous faire?, a-t-il enchaîné. Nous affrontions la meilleure équipe de la ligue. C’est difficile de jouer contre eux, ils sont lourds, mais nous nous sommes bien battus. Nous avons eu des chances de marquer et (Braden) Holtby a réalisé des arrêts importants vers la fin. Il y a des éléments positifs à retenir.»

La punition à Radulov, survenue à 3:53 de la troisième période, a éventuellement fait la différence puisque Nicklas Backstrom en a profité pour porter le score 3-1 alors qu’il ne restait que 37 secondes à écouler au désavantage numérique.

Radulov a été impliqué dans un autre jeu controversé plus tôt dans le match. Le Russe pensait avoir permis à son équipe d’égaler le score à 2-2 à 10:56 de la deuxième période, mais le but a été refusé, car les arbitres ont jugé que Max Pacioretty avait causé de l’obstruction à l’endroit de Holtby.

Lors de son point de presse, Therrien n’a pas contesté cette décision et a même admis que les officiels avaient été corrects. Quant à Pacioretty, il a plutôt donné crédit au gardien des Capitals.

«Ce fut un excellent jeu de sa part, et il a peut-être fait contact de façon volontaire. J’ai demandé l’avis de ‘Monty’ (Al Montoya) et de Carey (Price) et c’est ce qu’ils pensaient aussi. Je savais où se trouvait la zone bleutée et j’avais l’impression de me trouver à l’extérieur du demi-cercle. Mais je ne m’attendais pas à ce que nos patins se touchent et j’ai essayé de m’éloigner et d’éviter d’entrer en contact avec lui. Ce n’était pas une décision facile», a raconté le capitaine du Canadien.

Récompense pour Andrighetto

Après avoir participé aux deux derniers matchs du Canadien, David Desharnais a été laissé de côté face aux Capitals.

Michel Therrien a plutôt opté pour Sven Andrighetto pour patrouiller le flanc gauche au sein d’un trio complété par le joueur de centre Tomas Plekanec et l’ailier droit Andrew Shaw.

«Ce ne sont jamais des décisions faciles quand tu sors un vétéran. Dernièrement, je trouvais qu’Andrighetto jouait du bon hockey. C’était beaucoup plus pour rentrer Andrighetto que pour sortir David. Je trouve qu’il patine bien, qu’il provoque de bonnes chances de marquer», a expliqué l’entraîneur-chef du Canadien.

C’est la deuxième fois cette saison que Desharnais subit un tel sort, lui qui avait été confiné à la passerelle le 10 novembre contre les Kings de Los Angeles.

Après une absence de 24 rencontres causée par une blessure à un genou survenue le 6 décembre à St. Louis, Desharnais est revenu au jeu le 31 janvier contre les Sabres de Buffalo au Centre Bell.

Muté à l’aile gauche aux côtés d’Alex Galchenyuk et de Shaw, Desharnais avait inscrit le but victorieux dans un gain de 5-2. Deux soirs plus tard, dans une défaite de 3-1 face aux Flyers de Philadelphie, il avait obtenu un tir au but et terminé le match avec un ratio défensif de plus-1.

En 27 rencontres en 2016-17, l’attaquant de Laurier-Station a marqué quatre buts et ajouté six mentions d’aide.

Quant à Andrighetto, il totalisait deux buts et six mentions d’aide en 20 rencontres avant de se mesurer aux Capitals. Ses deux buts et quatre de ses mentions d’aide ont été obtenues lors de ses 10 dernières sorties, avant l’affrontement de samedi. Lors de ces dix matchs, Andrighetto a affiché un ratio défensif de plus-4.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!