GANGNEUNG, Corée, République de — Seize mois après être passé du patinage de vitesse courte piste au longue piste à temps plein, Olivier Jean a remporté la médaille de bronze en départ en groupe, dimanche, lors de la dernière journée des Championnats du monde de distances individuelles qui se déroulaient à Gangneung, en Corée du Sud.

Optant pour une stratégie agressive, Jean, de Lachenaie, est parti en tête tôt dans la course en compagnie d’un petit groupe de patineurs. Par la suite, il n’a jamais regardé derrière lui et a franchi le fil d’arrivée en troisième place, derrière l’Américain Joey Mantia et le Français Alexis Contin.

«C’est incroyable aujourd’hui de me retrouver avec une médaille et ça me donne extrêmement confiance en analysant ce que j’ai pu accomplir en seulement un an et demi», a-t-il noté.

Jean a du même coup amélioré sa meilleure performance jusqu’ici en départ de groupe, soit une 13e position à la Coupe du monde de Nagano, au Japon. Le patineur de 32 ans avait participé à sa première compétition sur longue piste à l’automne 2015. Il avait auparavant représenté le Canada en courte piste aux Jeux olympiques de 2010 et de 2014, remportant notamment l’or au relais masculin à Vancouver.

Si on prend en compte le bronze de Jean, le Canada a conclu les Championnats du monde de distances individuelles avec une récolte de trois médailles. Plus tôt dans la compétition, Vincent De Haître a décroché un disque d’argent au 1000 m et Ivanie Blondin s’est adjugé le bronze au 5000 m.

Blondin, d’Ottawa, a toutefois joué de malchance alors qu’elle tentait d’obtenir une deuxième médaille à ces Mondiaux. La championne du monde en titre en départ de groupe féminin fut forcée de ralentir la cadence avec deux virages à faire à sa course après que la détentrice du globe de cristal, la Néerlandaise Irene Schouten, eut chuté devant elle. En conséquence, Blondin s’est contentée du cinquième rang de la course, et le 10e en considérant les points intermédiaires.

«C’est frustrant parce que je sais que j’aurais dû être première et je sais que je suis plus forte que chacune de ces filles, a expliqué Blondin. J’aurais dû être sur le podium aujourd’hui, même en première position et rapporter la médaille d’or pour notre pays. Je suis contente que ce ne soit pas la course des Jeux olympiques, que ça arrive cette année et non l’an prochain. Je vais utiliser ça pour alimenter ma motivation en vue des prochaines courses.»

La victoire est allée à la Sud-Coréene Bo-Reum Kim, meneuse sur le circuit de la Coupe du monde cette saison. Elle a devancé dans l’ordre la Japonaise Nana Takagi et l’Américaine Heather Bergsma.

De son côté, De Haître, qui avait au remporté l’argent au 1000 m la veille, est passé à 29 centièmes de seconde de monter de nouveau sur le podium. L’Ontarien a finalement terminé au quatrième rang en vertu d’un temps de 1:45,79.

Le Néerlandais Kjeld Nuis (1:44,36) a obtenu l’or, devant le Russe Denis Yuskov (1:44,67) et son compatriote Sven Kramer (1:45,50).

L’autre Canadien en action au 1500 m, Ben Donnelly, d’Oshawa, en Ontario, a été disqualifié après avoir obligé son adversaire dans sa paire à ralentir lors du changement de corridor.

Au 1500 m féminin, Isabelle Weidemann (1:59,47) d’Ottawa, a été la meilleure Canadienne avec une 18e position. Brianne Tutt (2:01,26), d’Airdrie, en Alberta, a pris le 22e rang. Bergsma (1:54,08) a mérité l’or, suivie de la Néerlandaise Ireen Wüst (1:54,19) et de la Japonaise Miho Takagi (1:55,12).

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!