LM Otero LM Otero / The Associated Press

BROSSARD, Qc — Si un joueur heureux d’être échangé peut rendre de fiers services à sa nouvelle équipe, le Canadien de Montréal ne regrettera pas d’avoir mis la main sur Jordie Benn.

Moins de 24 heures après l’échange qui l’a envoyé des Stars de Dallas à Montréal en retour de Greg Pateryn et d’un choix de quatrième ronde en 2017, le défenseur de 29 ans a maintes fois exprimé aux journalistes, mardi midi, à quel point il était emballé de se joindre à l’organisation du Canadien. S’il ne l’a pas mentionné dix fois, il ne l’a pas dit du tout.

«C’est la première fois que je suis échangé, et pour moi, il s’agit d’une toute nouvelle expérience. Je vais devoir apprendre le français. Je vais essayer, a-t-il lancé lors d’une mêlée de presse tenue au vestiaire du Complexe sportif Bell à Brossard.

«Je me joins à une incroyable organisation. Je suis excité et j’espère pouvoir accomplir de bonnes choses ici.»

Jordie se trouvait avec son frère cadet Jamie dans la résidence qu’ils partageaient à Dallas lorsque l’appel pour annoncer la transaction est entré, lundi après-midi. Il admet avoir été surpris de changer d’équipe, un scénario qu’il n’avait pas nécessairement imaginé même s’il sait fort bien qu’aucun joueur n’est à l’abri d’une transaction.

«Nous sommes assis ensemble, vous entendez le téléphone sonner, et vous vous dites ‘oh-oh’. J’ai demandé où j’étais échangé, on m’a dit Montréal, et je ne pouvais pas être plus heureux. C’est le paradis du hockey, et je suis excité.»

Le fait de laisser derrière son talentueux frangin ne semblait en rien diminuer le bonheur qu’affichait Jordie lors de sa première rencontre avec la jungle médiatique montréalaise.

«Nous ne sommes plus des enfants, et nous comprenons qu’il s’agit d’une business. C’est un sport que nous adorons pratiquer, mais les affaires sont les affaires. Il (Jamie) réalise de grandes choses là-bas, et le temps est venu pour moi de tourner la page et de faire mon travail.»

Ce travail commencera dès mardi soir à l’occasion de la visite des Blue Jackets de Columbus. Benn a lui-même confirmé qu’il allait prendre part à cette rencontre, bien qu’il ignorait avec qui il allait jouer. Sa présence pourrait donc signifier que Nikita Nesterov sera laissé de côté.

Benn, qui portera le numéro 8, tentera de permettre au Canadien de signer un troisième gain d’affilée et une première victoire devant ses partisans depuis l’entrée en scène de Claude Julien derrière le banc.

Surtout, Benn aura l’occasion d’aider sa nouvelle équipe à consolider son emprise sur le premier rang de la section Atlantique, menacée par les Sénateurs d’Ottawa, les Bruins de Boston, les Maple Leafs de Toronto et les Panthers de la Floride.

Pendant ce temps, tout indique que son frère vivra une fin de saison hâtive. Avec 20 matchs à jouer avant les rencontres au programme mardi, les Stars accusaient neuf points de retard sur les Blues de St. Louis, détenteurs du dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires dans l’Association Ouest.

Les Stars reçoivent les Penguins de Pittsburgh, mardi soir.

«Nous avons eu quelques ennuis à Dallas, et nous n’avons pas connu la saison souhaitée. Maintenant que je suis ici, nous sommes en plein coeur du sprint en vue des séries, et je suis excité.»

Selon Benn, les blessures ont causé beaucoup de tort aux Stars.

«Dès le début du camp, nous avons eu des blessés, et la situation s’est détériorée. Nous avons rapidement perdu les membres de nos deuxième et troisième trios, et nous n’avons pas su nous en sortir», a-t-il expliqué.

Originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, Benn en est à sa sixième campagne dans la LNH. Cette saison, le défenseur gaucher a marqué deux buts, ajouté 13 mentions d’assistance et écopé de 24 minutes de punition en 58 matchs. Son ratio défensif est de moins-3.

En carrière, Benn a participé à 302 rencontres dans la LNH et inscrit 71 points, dont 11 buts. Il est sous contrat jusqu’à la fin de la saison de 2018-19, à un salaire annuel de 1,1 million $ US.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!