CALGARY — Voici cinq moments marquants du match disputé jeudi soir entre le Canadien de Montréal et les Flames de Calgary.

Un retour peu convaincant

Laissé de côté mardi soir contre les Canucks de Vancouver, Alexei Emelin a connu une première période qui a laissé à désirer. Il a d’abord été pris à contre-pied à la ligne bleue adverse, permettant aux Flames de profiter d’un surnombre. Matthew Tkachuk a servi une belle feinte devant Jeff Petry et, malgré le repli de Phillip Danault, a glissé la rondelle derrière lui, dans l’enclave à l’intention de Mark Giordano. Ce dernier a marqué son 10e de la saison, à 7:38 grâce à un tir de qualité dans la partie supérieure gauche. Quelques minutes plus tard, un moment d’inattention d’Emelin près du filet d’Al Montoya a failli causer un autre but.

Gallagher frustré

Alors que le Canadien pouvait encore espérer revenir dans le match, Brian Elliott a réalisé ses meilleurs arrêts du match, coup sur coup, face à Brendan Gallagher qui avait réalisé une vive incursion vers le filet adverse. Ces deux arrêts ont aidé Elliott à inscrire son premier blanchissage depuis le 25 mars 2016.

Une chute coûteuse

Solide depuis son arrivée avec le Canadien, Jordie Benn a été victime d’une rare défaillance qui a aidé les Flames à se bâtir une avance de 2-0 en deuxième période. Alors que le Tricolore attaquait en zone adversaire, Benn a chuté à la ligne bleue, permettant aux Flames de se présenter en groupe et d’organiser une attaque soutenue dans le territoire du Canadien. Les deux premiers tirs des Flames ont raté la cible, mais Michael Stone n’a pas raté le sien. Le défenseur a inscrit son premier depuis son arrivée à Calgary grâce à un tir des poignets de la ligne bleue, d’apparence inoffensive, mais que Montoya n’a pas semblé voir en raison de la présence de Troy Brouwer devant lui.

Un bond favorable pour Monahan

Malgré du travail inefficace, le Canadien était toujours dans le match jusqu’à ce que Sean Monahan ne joue un rôle-clé dans une poussée de deux buts rapides tard en deuxième période. Le talentueux attaquant a profité d’une rondelle devenue libre dans l’enclave, après que le tir de Michael Stone eut donné contre le patin du défenseur Nathan Beaulieu, et a porté le score 3-0 grâce à un tir qui n’a donné aucune chance à Montoya. Les joueurs du Canadien n’avaient pas eu le temps de digérer ce but de Monahan que celui-ci a aidé les Flames à se bâtir un confortable coussin de quatre buts, seulement 26 secondes après qu’il eut lui-même marqué. Il a d’abord récupéré une rondelle libre en zone neutre avant de passer le disque à Johnny Gaudreau. Ce dernier a repéré Micheal Ferland qui a décoché un vif tir des poignets dans la partie supérieure gauche du filet.

Des soirées fastes

Alors que le match tirait à sa fin et qu’il était hors de portée du Canadien, Johnny Gaudreau a couronné une faste soirée de travail en marquant son 14e but de la saison. Gaudreau a sauté sur une rondelle devenue libre à l’embouchure du filet, alors que Jordie Benn avait perdu son bâton et que Al Montoya était hors position. Il s’agissait de son quatrième point du match. Sean Monahan, Michael Stone et Michael Frolik ont aussi contribué à la victoire des Flames avec deux points chacun.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!