Aaron Vincent Elkaim Aaron Vincent Elkaim / La Presse Canadienne

TORONTO — Le Temple de la renommée du hockey célèbre la carrière du légendaire Gordie Howe avec une statue permanente.

Ses fils Mark et Marty étaient présents lors du dévoilement, vendredi. La statue de plus de huit pieds est située à l’entrée du Temple.

«Papa mérite ça, bien qu’il ne le dirait jamais, a dit Mark. Je trouve ça merveilleux ce que le Temple a fait. Marty et moi sommes heureux d’être ici.»

«C’est un grand honneur, a ajouté Marty. C’est un cadeau magnifique pour notre famille.»

Surnommé «Monsieur Hockey», Howe a disputé 26 saisons dans la Ligue nationale et six campagnes dans l’Association mondiale de hockey, prenant sa retraite à 52 ans.

Le natif de Floral en Saskatchewan a marqué 801 buts et obtenu 1850 points, remportant quatre fois la coupe Stanley avec les Red Wings de Detroit.

Howe a disputé 1687 de ses 1767 matches avec le club du Michigan – des records de la LNH pour les matches joués et ceux disputés avec une même équipe.

Son nombre de filets a été éclipsé par Wayne Gretzky en 1994. Son record de points a depuis été battu par Gretzky, Jaromir Jagr et Mark Messier.

Howe détient la marque pour les présences à la classique des étoiles, avec 23

Howe a joué en compagnie de ses garçons avec Houston et la Nouvelle-Angleterre, dans l’AMH. Il est décédé le 10 juin 2016, à l’âge de 88 ans.

Le Temple a aussi profité du dévoilement de la statue de Howe pour inaugurer l’exposition sur le centenaire de la Ligue nationale, qui met en vedette les grands noms et les grands moments dans l’histoire du circuit.

Parmi les items à voir: le premier masque du gardien Jacques Plante, la plaque du trophée Hart obtenu par Howe en 1960, ainsi que le bâton et l’équipement de Gretzky quand il a marqué son 802e but.

Mark Howe est lui-même un membre du Panthéon depuis 2011 mais vendredi, il assistait au dévoilement sans son veston ou sa bague du Temple.

«La journée sert à honorer Gordie Howe et à témoigner le respect que nous avons pour notre père – l’événement n’a rien à voir avec moi, a t-il dit. Je crois que c’est comme ça que nous avons été élevés par nos parents: être humble, être reconnaissant. C’est une journée fabuleuse. Un jour je vais revenir sans les médias, sans tambours ni trompettes, et je pourrai peut-être le savourer encore plus.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!