Frank Gunn Frank Gunn / La Presse Canadienne

VICTORIA — Ryan Cochrane est prêt à se réinventer.

Le nageur originaire de Victoria et âgé de 28 ans a annoncé mardi qu’il se retirait de la compétition après une carrière au cours de laquelle il a été une rare source de médailles dans le programme canadien de natation. Cochrane a gagné une médaille olympique d’argent au 1500 mètres aux Jeux de Londres en 2012 et une médaille de bronze sur la même distance à Pékin en 2008. Il a également récolté huit médailles aux championnats mondiaux, un record pour un nageur canadien.

«Quitter la compétition est la décision la plus difficile de ma vie puisque cela signifie que je dois me réinventer, ce qui est à la fois excitant et terrifiant», a raconté Cochrane lors d’une conférence téléphonique, mardi.

Passer d’un milieu où vous faites partie des meilleurs au monde à un autre complètement différent peut être difficile pour les athlètes.

Cochrane, qui a commencé à travailler dans une entreprise de logiciels à Victoria, se dit prêt pour ce changement.

«Je ne m’ennuierai pas de l’épuisement quotidien et des jours où vous ne pouvez même pas fonctionner en raison de la fatigue», a noté Cochrane.

«Je vais m’ennuyer de travailler au sein de quelque chose de plus grand que soi-même. Faire partie du Mouvement olympique était quelque chose que j’avais sous-estimé quand j’ai commencé à nager et je ne peux rendre justice à l’ampleur de cette expérience.»

Cochrane a aidé le Canada à rester sur la carte de la natation pendant une décennie difficile au tournant du siècle.

Le Canada a été blanchi à la piscine lors des Jeux olympiques de 2004, une première en quatre décennies. Quatre ans plus tard, Cochrane a sauvé la face du Canada en gagnant le bronze à Pékin.

Puis en 2012, à Londres, il est devenu un des rares nageurs à franchir les 1500 mètres sous les 14 minutes 40 secondes, en signant un chrono de 14:39,63 pour décrocher l’argent.

Ses parents John et Donna étaient parmi la dizaine de proches qui s’étaient rendus à Londres pour l’encourager.

«D’avoir pu partager ce moment avec eux, de gagner une médaille et de les voir dans la première rangée, c’est un moment qui me rend heureux à chaque fois que j’y pense», a raconté Cochrane.

Cochrane a gagné quatre médailles d’argent et quatre médailles de bronze aux championnats mondiaux entre 2009 et 2015.

Le 1500 mètres a toujours été son épreuve de prédilection, même si elle est une des plus exigeantes dans son sport.

Cochrane soutient qu’il était un «athlète terrible quand j’étais enfant», mais son regretté entraîneur Randy Bennett a reconnu son talent et a su pousser son protégé dans la bonne direction.

La majorité des athlètes prennent leur retraite sans avoir goûté à l’or olympique.

Cependant, Cochrane s’explique encore mal comment après quatre ans d’entraînement, il a été incapable de passer sous les 14:40 aux Jeux de Rio, l’été dernier, alors qu’il s’est contenté de la sixième position.

«Au milieu de la course à Rio, j’ai réalisé que les choses n’allaient pas bien et que je ne serais pas en mesure d’accomplir ce que je visais depuis 20 ans», a mentionné Cochrane.

«Il y a eu plusieurs fois au cours des six derniers mois où j’ai eu le coeur brisé en repensant à la fin de ma carrière sportive, mais je ne vais pas laisser ce moment définir les 20 années précédentes.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!