MONTRÉAL — Stuart Sternberg s’attend toujours à conclure sa recherche d’un site pour un nouveau stade cette année, mais l’actionnaire principal des Rays de Tampa Bay admet qu’il a dû renoncer à ses deux emplacements favoris.

C’est ce qu’il a révélé jeudi au ‘Tampa Bay Times’.

Sur son site internet, le quotidien rapporte que Sternberg avait déniché «des sites parfaits» pour son projet, mais «qu’ils ne sont pas accessibles».

Le proprio des Rays a précisé que son groupe doit maintenant se tourner vers «ses deuxième, troisième et quatrième sites de prédilection». Il compare la situation à une rotation de partants: «parfois le no 4 est meilleur que le no 2 sur certains aspects, mais il est rarement meilleur que le no 1».

Sternberg n’a pas voulu préciser où se trouvent ces emplacements, pas plus qu’il n’a voulu préciser le comté. Il y a un peu plus d’un an, le conseil de ville de St. Petersburg a accepté d’accorder aux Rays la possibilité d’explorer des sites plus près de Tampa Bay pour la construction d’un nouveau stade.

Quand on lui a demandé son niveau de confiance au sujet de ses recherches pour trouver un site souhaitable dans la région de Tampa Bay, Sternberg a répondu «qu’il est pour l’instant impossible de le quantifier».

Il ajoute cependant que l’organisation des Rays ne fonctionne pas en vase clos dans ce dossier, au sein duquel des propriétaires fonciers de la région, des dirigeants municipaux et des comtés environnants, ainsi que du Baseball majeur sont impliqués. Sternberg fait part de la progression du dossier directement au commissaire Rob Manfred.

«Nous devons travailler de concert avec le Baseball majeur afin de leur démontrer que nous avons un plan qui fonctionnera pour les 50 prochaines années», a déclaré Sternberg au ‘Tampa Bay Times’.

Il a ajouté qu’il n’y avait pas de date butoir pour ce projet. Si, en février, il s’attendait à ce que ce processus soit complété en août, il a déclaré jeudi que ce pourrait n’aller qu’à la fin de l’année seulement.

«Personne ne souhaite une résolution plus rapide de ce dossier que nous», a-t-il conclu.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!