TORONTO — Le Canadien Mackenzie Hughes avait 13 ans lorsqu’il s’est mesuré pour la première fois à Mike Weir sur un terrain de golf.

La recrue sur le circuit de la PGA prévoit le faire de nouveau le mois prochain, alors qu’il participera au Masters pour la première fois de sa carrière.

Pour la première fois en près de 50 ans, trois golfeurs canadiens sont inscrits à un même tournoi majeur. Hughes, Weir et Adam Hadwin feront tous partie du peloton cette année au Augusta National. Weir, le champion du Masters en 2003, leur a récemment demandé s’ils aimeraient disputer une ronde d’entraînement ensemble sur le prestigieux parcours, une offre irrésistible pour Hughes et Hadwin.

«Je vais tenter d’enregistrer 15 années d’expérience en quatre ou cinq heures», a dit Hughes vendredi.

Entre-temps, il est parvenu à disputer quelques rondes d’entraînement à Augusta, un parcours qu’il a décrit comme étant «un très bon terrain pour moi».

«Tu dois constamment réfléchir et je suis habituellement le genre de gars qui passe son temps à réfléchir, a-t-il dit. Je crois donc que ce parcours me conviendra parfaitement.»

La ronde d’entraînement avec Hadwin et Weir est prévue le 4 avril, deux jours avant la première ronde du Masters. Danny Willett a obtenu le veston vers l’an dernier, et le tournoi est doté d’un enjeu global de 10 millions $US.

Hughes a obtenu son billet pour le Masters en novembre dernier lorsqu’il a remporté la Classique RSM. Le golfeur âgé de 26 ans originaire de Hamilton a signé quatre résultats dans le top-25 et empoché plus de 1,6 million $ cette saison.

Hadwin, qui est âgé de 29 ans, connaît une saison de rêve avec pas moins de quatre résultats dans le top-10 cette saison, dont une victoire au Championnat Valspar ce mois-ci. Le golfeur de Moose Jaw, en Saskatchewan, est aussi devenu le premier joueur canadien à remettre une carte de 59 sur le circuit de la PGA, en janvier dernier.

Le trio sera le premier à représenter l’unifolié au Masters depuis George Knudson, Al Balding et Gary Cowan en 1968.

Weir, de Bright’s Grove, en Ontario, a obtenu son veston vert alors que Hughes commençait à peine à participer à des tournois dans les rangs juniors. L’impact que la victoire de Weir a eu sur le jeune homme est énorme.

«Ça m’a donné beaucoup de confiance de savoir qu’un gars qui vient de mon coin en Ontario venait tout juste de gagner le Masters», s’est-il souvenu.

Hughes s’est concentré sur le golf pendant l’adolescence et il a remporté le championnat amateur canadien en 2011 et 2012. Le golfeur de l’Université Kent State est ensuite devenu professionnel en 2013, et il a rejoint le circuit Web.com la saison dernière. Le reste, et bien ça fait partie de l’histoire.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!