LM Otero LM Otero / The Associated Press

MONTRÉAL — Après quelques rencontres où il lui a fallu gérer un nouvel environnement, Greg Pateryn s’impose graduellement avec les Stars de Dallas et il a jusqu’à maintenant fait bonne impression auprès de ses nouveaux coéquipiers et de l’entraîneur-chef Lindy Ruff.

Laissé de côté cinq fois lors des sept premiers matchs avec la formation du Texas, Pateryn a participé aux cinq dernières rencontres des Stars. L’ancien du Canadien de Montréal affiche un ratio défensif de plus-2 et a été employé en moyenne pendant plus de 17 minutes lors de ces cinq matchs.

Pendant que des joueurs comme le capitaine Jamie Benn et Tyler Seguin considèrent que Pateryn s’est fort bien ajusté à sa nouvelle équipe, le costaud défenseur de 26 ans a été particulièrement solide à ses deux dernières sorties, estime Ruff.

«Il a commencé un peu lentement, mais lors de nos deux derniers matchs, il a joué avec beaucoup d’aplomb. Il a excellé en défensive et a parfois contribué au niveau de l’attaque. Dans le rôle que nous voulons lui confier, il s’est bien comporté en zone défensive et c’est ce qu’il y a de plus important. Ses premières passes sont bonnes et il prend de bonnes décisions avec la rondelle. L’une des plus grandes qualités d’un défenseur, c’est d’éviter de se placer dans des situations problématiques», a analysé Ruff.

Pateryn admet que son utilisation accrue au cours des deux dernières semaines l’avait aidé à retrouver son synchronisme.

«C’est vraiment important, a reconnu Pateryn après une brève séance d’entraînement au Centre Bell, mardi matin. En passant plus de temps sur la patinoire, ça aide à retrouver votre rythme et à reprendre confiance. Après toutes ces années avec la même équipe, il s’agit aussi de s’adapter à un nouveau système et à la façon dont tes coéquipiers se démarquent sur la patinoire. Il m’a fallu quelques matchs pour m’ajuster, mais il faut dire qu’il y a beaucoup de talent dans cette équipe.»

Échangé le 28 février en retour de Jordie Benn, Pateryn revient donc sur le site de ses 82 premiers matchs en carrière dans la LNH exactement un mois après son départ.

«Je savais à quel moment nous allions venir à Montréal, mais nous avions d’autres matchs à disputer entre-temps et je n’ai pas voulu m’y attarder avant que le temps soit venu. Dans mon esprit, il n’y a jamais eu d’amertume à la suite de la transaction et j’ai tourné la page. Ça fait partie de la vie d’un joueur de hockey et ce sont des choses qui peuvent arriver tous les jours.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!