CALGARY — La piste de glisse des Jeux olympiques de Calgary sera restaurée après plus de 30 ans et 250 000 descentes de bobsleigh, luge et skeleton.

Des rénovations aux coûts de 20 millions $ sont prévues pour l’été 2018. Elles altéreront de façon importante la plus haute section de la piste sur laquelle s’entraînent les équipes nationales depuis qu’elle a été construite en vue des Jeux d’hiver de 1988.

Les Canadiens ont remporté six médailles en bobsleigh et quatre en skeleton aux JO, dont cinq d’or, depuis sa construction.

Actuellement, la piste est formée d’un «Y» dans la portion du haut, alors que la piste de bobsleigh et de skeleton se fond à celle de luge à environ un tiers du parcours.

La portion bobsleigh de ce «Y» sera retirée et les bobeurs emprunteront le parcours de luge, tout comme leurs coéquipiers du skeleton.

Les quatre premiers virages de la piste de bobsleigh, longue de 1500 m, ont été toujours été «lents et ennuyeux», selon l’ex-pilote Lyndon Rush, médaillé de bronze des JO et maintenant entraîneur de l’équipe nationale.

Rush a effectué des descentes d’entraînement sur le parcours de luge depuis 2014. Pour lui, de transférer sur la piste de luge rend la première portion beaucoup plus intéressante.

La réputation internationale de la piste de Calgary, une piste facile en comparaison de celle construite pour les Jeux de Vancouver, ne changera toutefois pas, selon Rush.

Selon les archives de WinSport, la piste a été construite pour 18,8 millions $. Le gouvernement de l’Alberta contribuera aux rénovations à hauteur de 10 millions $.

Ces rénovations sont nécessaires afin de demeurer dans les bonnes grâces de la fédération internationale. Elles n’ont toutefois aucun lien avec la possibilité que la ville de Calgary se porte candidate à l’obtention des Jeux d’hiver de 2026.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!