Fred Chartrand Fred Chartrand / La Presse Canadienne

OTTAWA — Pierre Dorion a toujours su que les Sénateurs d’Ottawa étaient faits pour les séries éliminatoires.

Embauché à titre de directeur général après que les Sénateurs eurent manqué le bal printanier l’an dernier, Dorion a été témoin de plusieurs transformations cette saison. À leur première année sous l’égide de Guy Boucher, la formation ontarienne s’est hissée au deuxième rang de la section Atlantique.

Pour la première fois de leur histoire, les Sénateurs affronteront les Bruins de Boston lors des éliminatoires. Lorsque l’équipe de Guy Boucher entamera la série mercredi soir au Canadian Tire Centre, ils auront l’avantage de la glace pour la première fois depuis 2007, où elle a atteint la finale de la Coupe Stanley.

«Il y a un an de cela, j’ai senti que cette équipe était faite pour les séries, a raconté Dorion qui a été engagé par l’équipe le 10 avril 2016. Nous y sommes, et il est temps de faire du bruit. Avec tout le chemin que nous avons parcouru depuis un an, nous allons dans la bonne direction.»

Ottawa a remporté les quatre duels face aux Bruins cette saison, mais ça ne compte pas pour Dorion.

«Nous devrons être à notre meilleur pour avoir la chance de remporter les séries, a-t-il renchéri. Ils ont des joueurs qui ont remporté la Coupe Stanley. Je crois que le changement d’entraîneur leur a donné une étincelle.»

Bruce Cassidy mènera les Bruins après avoir été nommé entraîneur-chef par intérim en février dernier, suite au congédiement de Claude Julien.

Pour la première fois cette saison, tous les attaquants de Sénateurs sont en santé et disponibles. Avec 15 joueurs à sa disposition, Boucher aura des décisions difficiles à prendre.

«Je sais que (Mark) Stone sera dans mon top-12, a affirmé Boucher. Ce sera une choix difficile et je suis vraiment content.»

«Avoir de la profondeur est une chose, mais avoir une profondeur de qualité en est une autre et nous sentons que c’est la deuxième option que nous avons entre les mains.»

Il semble que le vétéran Chris Neil, qui était de la rencontre de dimanche pour la première fois depuis le 26 février, est un choix évident. Ryan Dzingel, Tommy Wingels et Chris Kelly pourraient donc être laissés de côté.

Il est peu probable que Kelly soit laissé-pour-compte. Il a disputé 90 matchs de séries en carrière — il a remporté la Coupe Stanley avec les Bruins en 2011— et a été mis sous contrat pour son expérience et pour ses aptitudes de leader.

Le défenseur Erik Karlsson sera de retour après avoir manqué les trois derniers matchs de la saison régulière en raison d’une blessure au bas du corps. Dorion a ajouté que Marc Methot, qui n’a pas disputé une rencontre depuis le 23 mars en raison d’une blessure au doigt a de bonnes chances d’être prêt pour effectuer un retour au jeu mercredi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!