EAST RUTHERFORD, N.J. — Un Eli Manning fâché a nié avoir donné des articles n’ayant pas été portés lors de matchs tout en prétendant le contraire à un collectionneur.

Dans une poursuite intentée en 2014, un collectionneur accuse le quart des Giants de New York d’avoir volontairement endommagé des chandails, casques et autres pièces d’équipement pour qu’ils semblent avoir été utilisés en cours de matchs. Le propriétaire de l’équipe, John Mara, est également visé par cette poursuite.

Manning affirme n’avoir rien à se reprocher ou à cacher. Le double récipiendaire du titre de joueur par excellence au Super Bowl prédit qu’il obtiendra gain de cause.

Le plaignant a présenté une requête pour faire admettre comme témoignage un courriel qu’aurait envoyé Manning à l’un des gérants de l’équipement de l’équipe, dans lequel il lui demand de lui trouver deux casques qui pourraient sembler avoir été utilisés en cours de matchs.

Manning s’est entretenu avec les journalistes, jeudi. Il a refusé de répondre à des questions spécifiques sur ce dossier puisque l’affaire est devant les tribunaux. Le procès est prévu pour septembre.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus