Damian Dovarganes Damian Dovarganes / The Associated Press

PARIS — Maria Sharapova saura dans la semaine du 15 mai si elle pourra prendre part aux Internationaux de France, qui s’amorceront deux semaines plus tard, a indiqué la Fédération française de tennis.

La Russe aux cinq titres du Grand Chelem et ex-numéro un au monde reviendra à la compétition la semaine prochaine, à titre d’invitée des organisateurs du Grand Prix Porsche, à Stuttgart.

Sharapova a été suspendue après avoir échoué un test antidopage lors des Internationaux d’Australie 2016. Elle a écopé d’une suspension de 15 mois pour avoir utilisé du meldonium. La sanction originale était de deux ans, mais elle a été revue à la baisse en octobre dernier par le Tribunal arbitral du sport.

Le meldonium, autrefois permis, a été inscrit sur la liste des produits proscrits par l’Agence mondiale antidopage le 1er janvier 2016. Sharapova prétend ne pas avoir pris connaissance du mémo en interdisant l’utilisation.

Sa suspension prend fin lors du troisième jour du tournoi de Stuttgart, ce qui signifie qu’elle ne pourra pas jouer avant le mercredi.

Les actuels numéros 1 au monde, Angelique Kerber et Andy Murray, font partie des joueurs qui ont remis en question l’accession de Sharapova aux tableaux principaux sans devoir passer par les qualifications. Sharapova a également reçu un laissez-passer pour l’Omnium d’Italie, à Rome, le mois prochain.

Maintenant, les Internationaux de France et Wimbledon doivent décider s’ils accorderont le même privilège à la Russe, qui a déjà gagné ces deux tournois.

La FFT a indiqué par courriel à l’Associated Press que la décision «sera rendue dans la semaine du 15 mai», sans donner plus de détails.

Âgée de 30 ans, Sharapova a fait partie des plus de 100 athlètes qui ont échoué un test antidopage en raison de l’utilisation de meldonium l’an dernier. La plupart d’entre eux ont été blanchis puisqu’ils ont été en mesure de prouver qu’ils ont cessé son utilisation avant son inscription sur la liste des produits interdits. Sharapova a toutefois été sanctionnée puisqu’elle l’a utilisé après le 1er janvier 2016.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus