ZURICH — Le comité d’éthique de la FIFA a banni à vie l’ex-président de la Fédération costaricaine de soccer Eduardo Li pour avoir accepté des pots-de-vin, a annoncé l’organisation vendredi.

Li avait déjà plaidé coupable en cour fédérale à Brooklyn en octobre dernier à des accusations d’extorsion et de fraude.

Le Département américain de la Justice a laissé entendre que Li avait accepté des pots-de-vin totalisant plus de 100 000 $US pour permettre à une société privée d’obtenir les droits de marketing de plusieurs matchs de l’équipe nationale du Costa Rica, ou à une autre d’être représentée sur les maillots de la sélection.

Li a été intercepté à l’hôtel Baur au Lac de Zurich lors d’un raid de la police très tôt un matin de mai 2015. Deux jours plus tard, il devait être nommé sur le comité exécutif de la FIFA.

Il a passé de nombreux mois en détention en Suisse avant d’être extradé aux États-Unis.

Plus de 40 personnes et agences de marketing ont été accusées ou ont plaidé coupables à l’issue d’une enquête américaine portant sur la corruption au sein de la FIFA.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus