Adam Palmer/Collaboration spéciale Rémi Fortier a soulevé une charge de 175 kg à son troisième essai.

Le nom de Rémi Fortier figure maintenant dans les livres de la Fédération internationale de dynamophilie (FID).

Lors du championnat mondial présenté du 16 au 22 avril à Killeen, au Texas, Fortier a soulevé une charge de 175 kg à son troisième essai en développé couché dans la division maître 2 (50-60 ans).

«Je vais m’entraîner intensivement pour retourner au mondial l’an prochain.» – Rémi Fortier

L’athlète de Saint-Georges avait déjà battu le record mondial de 170,5 kg en mars dernier à Saguenay lors du championnat canadien. Rémi Fortier avait alors soulevé une charge de 172,5 kg.

Pour que le record soit officialisé par la FID, celui-ci devait toutefois répéter sa performance au championnat mondial.

«Avant le départ, je n’ai eu qu’une semaine pour me remettre en forme à la suite d’une bonne grippe. Malgré tout, mon objectif était de dépasser ce que j’ai fait au Canada», dit-il.

Ce résultat est d’autant plus impressionnant que Rémi Fortier a renoué avec la dynamophilie cet hiver après huit ans loin des compétitions.

Initié à la dynamophilie à 14 ans, il a été le premier Québécois d’âge junior à participer au championnat mondial en 1985 du côté de l’Allemagne. Rémi Fortier était également présent aux championnats mondiaux en 1988 au Luxembourg et en 1994 aux États-Unis.

«Tant que la santé est là, ça me donne le goût de continuer pour battre mon propre record. Je vais m’entraîner intensivement pour retourner au mondial l’an prochain», mentionne-t-il.

Comme aucune bourse n’est remise aux champions lors des compétitions, Rémi Fortier doit assumer toutes les dépenses liées à son sport. «Je vais tenter d’aller chercher des commandites. Ce sera plus facile avec ce résultat qui parle de lui-même», croit-il.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!