MONTRÉAL — Le matin du 8 mai 1982, le Québec s’éveille en apprenant que Gilles Villeneuve, son plus célèbre ambassadeur sur la scène sportive internationale, vient d’être victime d’un terrible accident lors des qualifications du Grand Prix de Belgique de Formule 1.

Roulant à une vitesse estimée à 225 km/h, le pilote de Berthierville tente un dernier tour rapide à moins de 10 minutes de la fin de la séance. Il arrive en trombe derrière un concurrent qui roule au ralenti et c’est la catastrophe.

Villeneuve touche la roue arrière de la March de Jochen Mass. Sa Ferrari décolle, part en tonneaux et se désintègre. Villeneuve, lui, est éjecté de la voiture et projeté dans les grillages de protection en bordure de piste, où il gît inanimé.

Victime notamment d’une fracture des vertèbres cervicales, son décès est déclaré à l’hôpital de Louvain quelques heures plus tard. Retour sur la carrière d’un pilote d’exception.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!