Manu Fernandez / The Associated Press

MONTMELO, Espagne — Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a signé le meilleur temps de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 d’Espagne, samedi.

Hamilton a signé un chrono d’une minute et 19,149 secondes, retranchant 51 millièmes de seconde au temps du pilote Ferrari Sebastian Vettel. Le Britannique a du même coup procuré une 19e position de tête à Mercedes en 20 courses, deux semaines après que le meneur au championnat des pilotes, Vettel, eut stoppé cette séquence au Grand Prix de Russie.

«Ce sera une course très difficile, compte tenu du fait que l’écart est si mince entre nous — des millièmes de seconde, a souligné Hamilton. Le premier virage est très loin, donc ce sera important de connaître un bon départ.»

Il s’agissait de la 64e pole de Hamilton en carrière, et de sa troisième en cinq courses cette saison. Le triple champion du monde a donc mis la table pour menacer le premier rang de Vettel au championnat des pilotes, dimanche.

Le coéquipier de Hamilton chez Mercedes, Valtteri Bottas, s’élancera de la troisième place sur la grille de départ, aux côtés de l’autre pilote Ferrari, Kimi Raikkonen. Bottas avait signé sa première victoire en carrière en F1 en Russie.

Hamilton et Vettel ont souligné que les bourrasques de vent — en dépit du ciel ensoleillé et de la chaleur ambiante — ont constitué un défi de taille depuis le début du week-end.

Hamilton a mentionné qu’un virage doit être négocié de manière complètement différente, tout dépendant du vent.

«Les bourrasques sont très puissantes. D’un virage à un autre, parfois tu plonges au même endroit, mais l’arrière de ta voiture décroche à cause du vent. C’était très hasardeux», a reconnu le Britannique.

Vettel était aussi conscient du problème, et il a dit qu’«à cause du vent, tu ne sais jamais à quoi t’attendre».

Les cinquième et sixième places ont été adjugées aux coéquipiers chez Red Bull Max Verstappen et Daniel Ricciardo, respectivement.

Fernando Alonso, sur McLaren, a réalisé la grande surprise de la journée en signant le septième temps. C’était la première fois de la saison que l’Espagnol accédait à la dernière portion de la séance de qualifications (Q3), réservée aux 10 pilotes les plus rapides.

Le top-10 a été complété dans l’ordre par Sergio Perez (Force India), Felipe Massa (Williams) et Esteban Ocon (Force India).

Lance Stroll a dû se contenter de la 18e place.

Une matinée mouvementée

Ce fut une matinée mouvementée dans les garages de Mercedes et Ferrari, qui ont dû procéder à des changements de moteur.

Bottas n’a pu tourner que pendant huit minutes pendant la troisième et dernière séance d’essais libres en raison de deux problèmes mécaniques distincts, qui ont contraint Mercedes à remettre dans sa monture le moteur qu’il avait utilisé lors des quatre premières courses de la campagne.

Ferrari a aussi dû changer le moteur de la voiture de Vettel, après qu’il se soit immobilisé par mesure préventive en bordure de la ligne des puits pendant la troisième séance d’essais en raison «d’un problème de télémétrie».

Dotée d’un nouveau moteur, la Ferrari de Vettel lui a joué un vilain tour en demeurant «barrée» à faible régime alors qu’il n’avait complété que deux tours en qualifications. La Scuderia lui a alors demandé d’entrer d’urgence aux puits, mais Vettel est finalement parvenu à régler le problème informatique de son habitacle et à relancer sa voiture.

«Ce n’est pas le résultat que nous espérions, mais compte tenu de la matinée que nous avons connue, je crois que nous nous en sommes bien sortis, a raconté Vettel à propos de son deuxième temps. Vendredi, je n’avais aucun rythme. Aujourd’hui, c’était mieux. En termes de performance, ce sera très serré.»

Avec deux victoires en quatre courses, Vettel dispose d’un coussin de 13 points sur Hamilton en tête du classement. Bottas suit 10 points derrière.

Hamilton a triomphé sur le circuit de Catalunya en 2014. Il est l’un des 10 pilotes différents à l’avoir emporté en autant d’années à Montmelo, où les équipes apportent habituellement les premières évolutions majeures à leurs voitures.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!