LOS ANGELES — L’ouverture du stade de football d’une valeur de 2,6 milliards $US qui est en construction à Inglewood, en Californie, a été repoussée d’un an à 2020 en raison des délais causés par l’hiver anormalement pluvieux qu’a connu Los Angeles.

Le porte-parole des Rams de Los Angeles, Artis Twyman, a confirmé cette information jeudi à propos du stade de 70 000 places, qui sera partagé avec les Chargers de Los Angeles. L’impressionnant projet fait partie d’un autre, encore plus vaste, qui composera le district du divertissement.

Le stade devait initialement ouvrir ses portes peu avant le début de la saison 2019 de la NFL, mais cet échéancier a été remis à l’été 2020, ont précisé les responsables du projet par voie de communiqué. Le Super Bowl LV a déjà été octroyé au stade d’Inglewood pour le 7 février 2021.

Selon les Rams, qui financent la construction du stade, les responsables du projet ont attribué les retards aux précipitations records qui se sont abattues sur le secteur de Los Angeles au cours des derniers mois. Après la première pelletée de terre en novembre, les averses soutenues ont entravé le travail d’excavation nécessaire au projet, obligeant les ouvriers à interrompre le travail pendant la majeure partie des mois de janvier et février.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!