The Associated Press Justin Trudeau.

La semaine dernière, nous avons pu voir à notre plus grand plaisir le président de la Russie, Vladimir Poutine, jouer au hockey.

C’est que lorsqu’il n’est pas occupé à manipuler Donald Trump ou à pirater les courriels d’Emmanuel Macron, Poutine aime participer à des matchs-bénéfices.
Et le président ne fait pas les choses à moitié puisqu’il a marqué sept buts dans une victoire de 17-6 de son équipe. C’est presque aussi impressionnant que Kim Jong-il qui avait réussi 11 trous d’un coup à sa première ronde de golf à vie.

Si ce n’était que les joueurs adverses jouaient à la statue pendant que Poutine avait possession de la rondelle, on aurait envie de demander à Marc Bergevin de l’embaucher plutôt que de lorgner du côté d’Ilya Kovalchuk.

Même Alexei Emelin aurait marqué sept buts dans ces conditions. Ou pas.

Le joueur étoile a même pris le temps de commenter le congédiement du patron du FBI en sueur et avec son équipement de hockey après la rencontre. «Définitivement, euh, j’pense que, euh, Trump a le droit, euh, faut continuer de patiner, euh.»

Citation de la semaine: «Carey a joué du bon hockey, il les a toutes arrêtées plus ou moins.» – Claude Julien

Il nous semble que cette situation devrait inspirer notre premier ministre. On aimerait bien voir Justin Trudeau sur la glace, dans un match de hockey. Il sait déjà boxer, ce qui est une partie importante du hockey. Ne reste plus qu’à lui enseigner le slap shot et à bien faire les petites choses.

Surtout, il maîtrise l’art de parler français tout croche, ce qui donnerait d’excellentes entrevues entre les périodes. Renaud Lavoie n’aurait même pas à modifier son approche.

Un premier ministre canadien se doit de pratiquer notre sport national.

Qui sait, peut-être un jour pourra-t-il affronter Vladimir Poutine sur une patinoire et lui asséner un traité de libre-échange dans le dos. Si la diplomatie passait par le hockey, le monde irait beaucoup mieux.

Aussi dans Sports :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!