Dave Chidley Dave Chidley / La Presse Canadienne

CAMBRIDGE, Ont. — Brittany Marchand tente de maximiser sa première participation aux rondes du week-end d’un tournoi de la LPGA. Ses compatriotes canadiennes Alena Sharp et Brooke Henderson sont aussi dans la lutte.

Marchand a joué une ronde de 67 (moins-5), samedi, à la Classique Manulife et elle se retrouve à cinq coups de la meneuse Lexi Thompson, qui a remis une carte de 67 pour passer à moins-17 après 54 trous.

Sharp, qui a amorcé la journée à égalité en tête avec Thompson et Hyo Joo Kim, a inscrit un score de 70 et se retrouve à trois coups de la tête. Henderson est aussi en bonne posture à sept coups de Thompson après une ronde de 68.

«J’ai fait le nécessaire pour survivre à la ronde, a affirmé Sharp. Je n’ai pas aussi bien joué que je l’espérais, mais j’ai été sauvée par mon jeu sur les verts.»

L’Américaine Lindy Duncan (67) occupe seule le deuxième rang à moins-16, tandis que la Sud-Coréenne In Gee Chun (68) suit à moins-15.

Cinq oiselets en début de journée ont permis à Marchand, d’Orangeville, en Ontario, d’inscrire un score de 31 sur le premier neuf malgré les conditions venteuses au club de golf Whistle Bear. Elle a commis un boguey au 10e trou, mais s’est rachetée avec un oiselet au 13e trou.

Marchand n’avait jamais respecté le seuil de qualification pour les rondes du week-end en six tournois en carrière sur le circuit de la LPGA.

Henderson, de Smiths Falls, en Ontario, est restée dans la course malgré un boguey au premier trou. Elle a répondu avec deux oiselets consécutifs et elle a évité les bogueys par la suite.

«Je n’ai pas connu un très bon début de ronde et j’ai été chancelante en milieu de ronde, a reconnu Henderson. Heureusement, j’ai réussi suffisamment d’oiselets pour compenser.»

Sharp, de Hamilton, était meneuse ou comeneuse après 36 trous pour une première fois en 12 ans de carrière sur le circuit de la LPGA.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!