MONTRÉAL — Le vétéran Patrice Bernier et le jeune Alphonso Davies formaient probablement le duo le plus étrange lors du camp de l’équipe canadienne de soccer la semaine dernière.

Le capitaine de l’Impact de Montréal, qui est âgé de 37 ans, et la jeune sensation de 16 ans des Whitecaps de Vancouver symbolisaient, selon le Québécois, «un ‘clash’ culturel, un ‘clash’ générationnel».

«Il aime se lever tard le matin, alors que je suis habitué de me lever tôt parce que j’ai des enfants, a expliqué Bernier. Mais je me revois à son âge lorsque je le regarde.»

Pour Davies, un joueur ghanéen qui a été ajouté à l’équipe après qu’il eut reçu sa citoyenneté canadienne la semaine dernière, Bernier aurait été le co-chambreur idéal. Bernier a dit que Davies aurait peut-être raté le déjeuner ou été en retard à quelques entraînements s’il ne l’avait pas réveillé. Mais Bernier se nourrit également de la fougue juvénile de Davies.

«Il est très dynamique le matin, a confié Davies. J’ignore d’où ça sort, mais il est hyperactif le matin. Mais il est un très bon co-chambreur et j’ai bien aimé passer du temps avec lui.»

L’entraîneur-chef Octavio Zambrano espère maintenant qu’ils exploiteront la belle chimie qui s’est créée entre eux lors du match du Canada contre Curaçao mardi soir au stade Saputom en prévision de la Gold Cup en juillet. Ce sera le premier match de Davies avec l’équipe canadienne senior.

Curaçao, une ancienne colonie néerlandaise, compte moins de 160 000 habitants, mais elle occupe le 70e rang au classement mondial de la FIFA, soit 39 rangs devant le Canada. La plupart des joueurs de Curaçao évoluent dans des clubs européens, particulièrement aux Pays-Bas.

La petite île des Antilles croisera le fer avec un club dont 12 de ses 23 joueurs sont âgés de 23 ans ou moins.

Zambrano, embauché il y a trois mois, dirigera le Canada chez lui pour la première fois. L’Équatorien doit bâtir une équipe qui puisse se qualifier pour la Coupe du monde de 2022 au Qatar. Le Canada n’a pris part au tournoi qu’une seule fois, en 1986.

Il souhaite bâtir son équipe sur de jeunes talents, tels que Davies, l’attaquant de l’Orlando FC Cyle Larin, les milieux de terrain Rakeem Edwards (TFC) et Junior Hoilett (Cardiff City) ainsi que le Québécois Samuel Piette.

Piette, un joueur de 22 ans originaire de Repentigny, joue en deuxième division espagnole avec le CD Izarra. En prévision de l’affrontement sur la pelouse montréalaise, il s’est procuré 391 billets pour sa famille et ses amis.

«J’ai hâte — ce sera mon premier match ici, a dit Piette. Ça fait sept ans que je suis en Europe, donc ça fait longtemps que j’ai joué à Montréal.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!