Paul Chiasson/La Presse canadienne Anthony Jackson-Hamel, au centre.

MONTRÉAL — Le Canada a encore beaucoup de travail à faire avant de devenir un joueur sur la scène internationale en soccer, mais l’équipe d’Octavio Zambrano a fait un petit pas vers l’avant, mardi.

Anthony Jackson-Hamel a joué les héros pour les Rouges en dénouant l’impasse à la 87e minute et il a propulsé le Canada vers une victoire de 2-1 contre Curaçao dans un match amical.

Rangelo Janga a ouvert la marque à la 43e minute pour Curaçao, tandis que Majrekar James, avec son deuxième but en 11 sorties pour le Canada, a répliqué deux minutes plus tard.

Le Canada a bousillé de nombreuses occasions par la suite, mais Jackson-Hamel a finalement brisé l’égalité quelques instants après que Junior Hoilett eut atteint le poteau sur un penalty. Jackson-Hamel a inscrit son deuxième but en quatre sorties avec les Rouges en décochant une longue frappe qui a pris le gardien curacien Eloy Room à contre-pied.

«C’est super d’être allé chercher ce résultat à Montréal, a dit Jackson-Hamel, qui avait fait son entrée dans le match à la 61e minute. Les réservistes ont fait la différence. Ç’a pris du temps pour trouver nos repères, mais nous avons pris confiance avec le temps. Plus le match avançait, plus on allait de l’avant.»

Curaçao, une ancienne colonie néerlandaise, compte moins de 160 000 habitants, mais elle occupe le 70e rang au classement mondial de la FIFA, soit 39 rangs devant le Canada. La plupart des joueurs de Curaçao évoluent dans des clubs européens, particulièrement aux Pays-Bas.

Malgré cet écart au classement mondial, le Canada a dominé le jeu, particulièrement en deuxième demie. Les Rouges ont décoché 19 tirs contre huit pour Curaçao et ont eu des avantages de 8-2 au niveau des tirs cadrés et de 58-42 au niveau du pourcentage de la possession du ballon.

À quelques semaines de la Gold Cup, il s’agit d’un résultat encourageant pour le Canada.

«Je savais que les 20 premières minutes seraient difficiles puisque nous comptons sur un groupe qui a été assemblé récemment, a noté Zambrano, qui est en poste depuis mars dernier et pour qui il s’agissait d’une première victoire à la barre du Canada. Au fur et à mesure que le match avançait, les joueurs ont pris confiance.

«Je pense que nous aurions pu marquer quelques buts de plus et que le score aurait pu mieux refléter l’allure du match.»

À la Gold Cup, qui aura lieu du 7 au 26 juillet aux États-Unis, le Canada se retrouvera dans le même groupe que le Honduras (69e au monde), le Costa Rica (19e) et la Guyane (elle n’est pas reconnue pas la FIFA).

Zambrano espère voir sa troupe continuer à prendre confiance. Il pourra continuer à développer la cohésion lors d’un camp préparation à compter du 28 juin.

«Je dirais que nous avons appliqué à 30 pour cent ce que nous souhaitons faire, a analysé Zambrano. C’est normal, c’était notre premier match après seulement sept séances d’entraînement. Je crois que nous allons arriver à la Gold Cup avec un niveau de compréhension à 60 ou 70 pour cent. Et nous souhaitons surprendre lors du tournoi.

«Nous avons vu à quelques reprises des exemples de ce que nous voulons appliquer — du jeu rapide, des changements du point d’attaque, une agressivité vers le filet. Nous ne sommes pas satisfaits de tout, mais nous ne pouvions en demander plus à ce stade-ci. Nous avons gagné. Nous avons bien joué. Nous avons vu des joueurs qui peuvent contribuer. Ce sont tous des éléments positifs.»

Le coéquipier de Jackson-Hamel chez l’Impact de Montréal Patrice Bernier a aussi participé à la rencontre. Bernier, dont le dernier match international remontait à janvier 2015, portait le brassard de capitaine. Le gardien Maxime Crépeau, également de l’Impact, n’a pas été utilisé.

Samuel Piette, qui est originaire de Repentigny et qui évolue en deuxième division espagnole, disputait un 31e match avec l’unifolié, mais un premier au Québec. Il s’était procuré 391 billets pour sa famille et ses amis.

Il s’agissait du premier match de l’équipe canadienne à Montréal depuis septembre 2010. Une maigre foule de 6026 spectateurs a assisté au duel, mardi.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!