MONTRÉAL — Nathan Bealieu a su que ses jours étaient comptés avec le Canadien lorsque l’entraîneur-chef Claude Julien l’a laissé de côté lors du sixième match décisif de la série quart de finale de l’Association Est contre les Rangers de New York.

Beaulieu a été cédé aux Sabres de Buffalo samedi en retour de leur choix de troisième tour lors du repêchage de 2017. Dimanche, lors d’une conférence téléphonique, il est revenu sur son séjour à Montréal et ce qui l’attendait à Buffalo.

«C’était en quelque sorte la cerise sur le ‘sundae’, a-t-il déclaré à propos de la décision de Julien à la veille du match no 6. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que la relation avait atteint un point de non-retour. Par la suite, j’ai compris qu’une transaction comme celle-ci était très probable et que ce serait peut-être la meilleure chose pour mon avenir.»

Malgré cela, le défenseur âgé de 24 ans a dit qu’il n’entretient pas de rancoeur envers le Tricolore, préférant plutôt se concentrer sur l’avenir avec la formation new-yorkaise.

Le propriétaire des Sabres, Terry Pegula, a donné un bon coup de balai au sein de l’administration de l’équipe à la conclusion de la saison. Il a ensuite offert le poste de directeur général à Jason Botterill, qui a lui-même embauché l’entraîneur-chef Phil Housley — un ex-défenseur étoile de la LNH — la semaine dernière.

Beaulieu pourrait reconnaître quelques visages familiers à Buffalo l’automne prochain, à condition que les Golden Knights de Vegas ne choisissent pas l’ex-capitaine du Tricolore, Brian Gionta, ou encore le défenseur Josh Gorges, lors du repêchage d’expansion qui aura lieu le 21 juin. Beaulieu a d’ailleurs rappelé qu’il avait côtoyé Gorges dans le vestiaire du CH en 2012-13 et 2013-14, avant qu’il ne soit échangé aux Sabres.

L’Ontarien a été protégé par les Sabres, ce qui signifie qu’il fera probablement partie de leur top-4 défensif la saison prochaine, en compagnie des talentueux Rasmus Ristolainen et Jake McCabe — tous deux protégés. Le principal intéressé a cependant indiqué qu’il ignorait pour l’instant le rôle que lui réservera Housley la saison prochaine.

«J’ai discuté avec la direction hier (samedi) et ça s’est révélé très positif, a-t-il mentionné, avant d’ajouter qu’il avait reçu des textos de certains joueurs des Sabres pour lui souhaiter la bienvenue après l’annonce de la transaction. C’est une énorme opportunité pour moi. Et puis je suis chanceux, car je jouerai pour une équipe située près de chez moi, et je sais que les Sabres sont jeunes et qu’ils ont un avenir prometteur devant eux.»

Pressenti comme le successeur d’Andrei Markov lors de sa sélection en 2011, Beaulieu n’aura jamais répondu aux attentes de la direction.

Beaulieu a récolté quatre buts et 24 aides la saison dernière, prenant part à 74 matchs. Il a ajouté une mention d’aide en cinq rencontres de séries. En 225 matchs de saison régulière dans la LNH, Beaulieu totalise sept buts, 60 points et 152 minutes de punition. Il avait été un choix de première ronde du Tricolore en 2011, au 17e rang.

La transaction a été conclue quelques heures avant le gel des formations pour le repêchage d’expansion des Golden Knights. Le Canadien n’aurait probablement pas protégé Beaulieu et il risquait de perdre ses services sans recevoir de compensation si les Golden Knights l’avaient choisi. De plus, le Tricolore devait négocier un nouveau contrat avec Beaulieu, qui pourrait toujours devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet.

Selon Beaulieu, la transaction est la meilleure chose qui lui soit arrivée.

«Je savais que (la transaction allait se produire), mais c’est bien de se retrouver avec une équipe qui t’insère dans sa liste de protection. Il y a moins d’incertitude (que si je n’avais pas été protégé), et ça me permet d’être moins stressé pendant quelque temps.»

L’agent de Beaulieu aura maintenant la tâche de convaincre Botterill de lui offrir un nouveau contrat. Lors du bilan de fin de saison, le directeur général Marc Bergevin avait affirmé que le défenseur était «à la croisée des chemins».

Le Tricolore détient maintenant six sélections au total pour l’encan qui aura lieu à Chicago, les 23 et 24 juin.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!