Toute l’attention médiatique sera portée sur le repêchage d’expansion des Golden Knights de Vegas mercredi, mais un autre événement d’envergure se déroulera simultanément cette soirée-là: le gala annuel de remise des trophées de la LNH.

Cette cérémonie devrait être la première d’une longue série dominée par Connor McDavid, qui figure parmi les favoris pour obtenir le trophée Hart remis au joueur par excellence de la LNH. Auston Matthews pourrait aussi être récompensé en cours d’événement.

Voici donc un survol des catégories et des principaux candidats:

DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’ANNÉE

Qui devrait l’emporter: Steve Yzerman

Qui l’emportera: David Poile

Poile gagnera vraisemblablement ce titre pour la première fois à sa quatrième nomination, et la transaction qui a permis aux Predators de Nashville d’acquérir le défenseur P.K. Subban constitue la principale raison pour laquelle ce titre lui sera octroyé. Yzerman, qui n’a pas été nommé, mérite ce titre pour sa gestion de l’équipe au cours d’une saison tumultueuse chez le Lightning de Tampa Bay. La formation floridienne a été décimée par les blessures aux joueurs clés, et elle a dû sacrifier le vétéran gardien Ben Bishop afin d’assurer son avenir, mais malgré tout elle a failli se tailler une place en séries éliminatoires.

CALDER — RECRUE PAR EXCELLENCE

Qui devrait l’emporter: Auston Matthews

Qui l’emportera: Matthews

Matthews est devenu la deuxième recrue en 30 ans après Eric Lindros à inscrire 40 buts à sa première saison dans la LNH. L’attaquant âgé de 19 ans des Maple Leafs de Toronto a réussi 32 d’entre eux à forces égales, un sommet dans le circuit Bettman. Matthews a non seulement surpassé Patrik Laine et toutes les autres recrues aux chapitres des buts marqués et des points, mais il a également établi de nouvelles marques de concession pour une recrue. Seules cinq autres recrues dans l’histoire de la ligue ont réussi 40 buts et amassé au moins 69 points, et quatre d’entre elles — Wayne Gretzky, Dale Hawerchuk, Mario Lemieux et Lindros — sont au Temple de la renommée du hockey.

LADY BYNG — MEILLEUR ESPRIT SPORTIF TOUT EN CONSERVANT DES PERFORMANCES REMARQUABLES

Qui devrait l’emporter: Erik Karlsson

Qui l’emportera: Vladimir Tarasenko

Karlsson a peut-être écopé huit pénalités de plus que Tarasenko, mais il a aussi passé 600 minutes de plus sur la patinoire. Contrairement au marqueur naturel russe, le capitaine des Sénateurs d’Ottawa était confronté aux meilleurs trios adverses et évoluait en infériorité numérique, tout ça en demeurant parmi les meilleurs à sa position dans plusieurs catégories offensives.

SELKE — MEILLEUR ATTAQUANT DÉFENSIF

Qui devrait l’emporter: Jordan Staal

Qui l’emportera: Patrice Bergeron

Bergeron rejoindra vraisemblablement Bob Gainey à titre de seuls joueurs ayant remporté le trophée Selke à quatre reprises au cours de sa carrière, et il le mérite amplement. Staal, qui n’a pas été nommé, le mérite cependant tout autant. Le hockeyeur de Thunder Bay, en Ontario, commence plus de présences sur la patinoire en territoire défensif ou en zone neutre que Bergeron, mais il affiche néanmoins de bonnes statistiques en termes de possession de rondelle et de tirs évités. Il était également parmi les meilleurs attaquants en infériorité numérique, et il a affiché des statistiques légèrement meilleures que celles de Bergeron au cercle des mises en jeu en infériorité numérique et en zone défensive. Staal a aussi amassé 36 points à forces égales, contre 33 pour Bergeron.

JACK ADAMS — ENTRAÎNEUR PAR EXCELLENCE

Qui devrait l’emporter: Mike Sullivan

Qui l’emportera: Mike Babcock

Sullivan n’a même pas été nommé, donc il ne pourra ajouter le trophée Jack Adams à sa collection qui compte déjà deux coupes Stanley. Il aurait toutefois dû être considéré puisqu’il a permis aux Penguins de demeurer parmi l’élite de la LNH en dépit des nombreuses blessures qui ont affaibli l’équipe pendant la saison. La plupart des joueurs clés des Penguins ont été affligés par des blessures cette saison, dont Sidney Crosby, Matt Murray, Evgeni Malkin et Kristopher Letang. Malgré cela, les Penguins ont récolté 111 points de classement, soit le plus haut total depuis que le tandem Crosby/Malkin a été réuni à Pittsburgh, et seulement sept de moins que les Capitals de Washington, qui ont terminé au sommet du classement. Babcock mériterait amplement le titre, à condition qu’il batte au fil d’arrivée John Tortorella et Todd McLellan. Ses Leafs ont régulièrement aligné au moins sept recrues pendant la saison et n’ont pu accéder aux séries éliminatoires, mais ils se sont faufilés dans le top-10 de la ligue dans plusieurs catégories, dont les unités spéciales et la possession de la rondelle.

NORRIS — DÉFENSEUR PAR EXCELLENCE

Qui devrait l’emporter: Karlsson

Qui l’emportera: Brent Burns

Burns est devenu seulement le deuxième défenseur en 24 ans à inscrire 29 buts, mais Karlsson a été légèrement plus constant et presque aussi efficace en ayant plus de responsabilités avec les Sénateurs d’Ottawa. Karlsson a non seulement maintenu son rendement offensif avec 71 points, mais il a terminé au deuxième rang au chapitre des tirs bloqués et s’est révélé un joueur efficace en infériorité numérique. Le joueur âgé de 27 ans a terminé deuxième chez les défenseurs derrière Burns avec 17 buts et une moyenne de 0,92 point par match, tout en effectuant plus de présences sur la patinoire dans une mission défensive — souvent contre les meilleurs joueurs adverses et sous la gouverne d’un entraîneur reconnu pour sa philosophie d’abord défensive, Guy Boucher.

VÉZINA — GARDIEN PAR EXCELLENCE

Qui devrait l’emporter: Sergei Bobrovsky

Qui l’emportera: Bobrovsky

Bobrovsky est la principale raison pour laquelle les Blue Jackets de Columbus ont grimpé de 32 points au classement général par rapport à la saison précédente, et il devrait donc obtenir le deuxième trophée Vézina de sa carrière. Le joueur âgé de 28 ans a affiché le meilleur pourcentage d’arrêts de la LNH (,931) et le deuxième meilleur à forces égales (,938) — surpassant de justesse le lauréat de 2016, Braden Holtby. Bobrovsky a été constant devant la cage des Blue Jackets, accordant deux buts ou moins dans 42 de ses 63 départs — à égalité avec Holtby et Camp Talbot à ce chapitre dans la ligue.

HART — JOUEUR PAR EXCELLENCE

Qui devrait l’emporter: Connor McDavid

Qui l’emportera: McDavid

Les seuls joueurs à avoir marqué 30 buts et récolté 70 mentions d’assistance au cours d’une même saison ces 20 dernières années sont: Mario Lemieux, Sidney Crosby, Jaromir Jagr, Evgeni Malkin et McDavid, qui a fêté son 20e anniversaire en janvier. Le capitaine des Oilers d’Edmonton fut le seul joueur à atteindre le plateau des 100 points cette saison et le troisième plus jeune à accomplir l’exploit dans l’histoire de la LNH, après Crosby et Wayne Gretzky. McDavid a mené la ligue pour les points à forces égales (71), les mentions d’aide et les matchs de plus d’un point, en plus d’être l’auteur de 41 pour cent de tous les buts inscrits par les Oilers — comparativement aux 32 pour cent de Crosby, qui devrait terminer deuxième dans la course au trophée Hart. Il fut la pièce maîtresse (désolé, Cam Talbot) de la première participation des Oilers aux séries éliminatoires en une décennie.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!