Julio Cortez Julio Cortez / The Associated Press

NEWARK, N.J. — Si une équipe a besoin du premier choix au repêchage de la LNH, ce sont les Devils du New Jersey.

Après avoir participé aux séries éliminatoires durant 20 saisons en 22 occasions, les Devils traversent une période difficile. Ils ne se sont pas qualifiés pour les séries lors des cinq dernières années et ils se remettent à peine de leur pire saison en trois dernières décennies.

D’une certaine façon, ce n’est pas surprenant. Après plusieurs années de succès lors desquelles ils ont remporté la coupe Stanley à trois reprises et ils ont atteint la finale deux autres fois, les Devils ont connu leur lot de problèmes après avoir affronté les Kings de Los Angeles en finale en 2012.

Le noyau de l’équipe se faisait vieillissant. Les sélections au repêchage n’ont pas été concluantes. Le redoutable attaquant Zach Parise a profité de son statut de joueur autonome pour signer avec le Wild du Minnesota après avoir perdu la coupe aux mains des Kings. L’attaquant Ilya Kovalchuk a décidé de poursuivre sa carrière en Russie, dans la KHL, la saison suivante. L’attaque était de plus en plus anémique, la défense était poreuse et il manquait de profondeur au sein de la formation.

Une équipe qui avait participé de nombreuses fois aux séries manquait soudainement de ressources pour s’y rendre à nouveau.

Les Devils ont terminé à sept points de la dernière place donnant accès aux séries durant la campagne écourtée par un lock-out en 2012-13. Une campagne difficile en raison de l’absence d’un mois de Martin Brodeur et par la suite celle de Kovalchuk. En 2013-14, ils ont récolté 88 points, manquant les séries de six points.

En décembre 2014, l’équipe a limogé Peter DeBoer, alors que l’équipe affichait un dossier de 12-17-7. Ils ont finalement terminé à 20 points de la dernière place disponible pour atteindre les séries, alors que Scott Stevens et Adam Oates se partageaient les responsabilités d’entraîneur.

Ray Shero a été embauché comme directeur général en 2015 et il a choisi John Hynes, l’entraîneur du club-école des Penguins, pour diriger les Devils. L’équipe a dépassé les attentes en 2015-16, compilant une fiche de 38-36-8 et ils sont restés dans la course jusqu’aux deux derniers mois de la saison alors que le gardien Cory Schneider et les attaquants Kyle Palmieri et Adam Henrique connaissaient d’excellentes campagnes.

Malgré l’ajout de Taylor Hall à la formation lors d’une transaction l’été dernier, la dernière campagne a été un désastre. Ils avaient pourtant remporté neuf de leurs 15 premiers matchs, avant de s’écrouler avec une fiche de 19-37-11, pour prendre le dernier rang de l’Association Est.

Les Devils ont besoin de joueurs pour boucher les trous un peu partout sur la glace, particulièrement au centre.

Le problème avec le repêchage de cette année, qui se déroulera vendredi à Chicago, c’est qu’il n’y a pas de sauveur en vue. Il y a plusieurs bons joueurs, mais aucun de la trempe d’un Sidney Crosby, ou encore d’un Connor McDavid ou d’un Auston Matthews.

Shero n’a toutefois pas dévoilé son jeu à savoir quel joueur il repêcherait en premier, s’il utilise ce choix.

Cependant, les experts s’entendent pour dire qu’il s’agira soit du centre Nolan Patrick, des Wheat Kings de Brandon dans la WHL, ou du centre Nico Hischier, des Mooseheads d’Halifax dans la LHJMQ.

C’est le modèle utilisé par les Penguins de Pittsburgh pour remporter leurs deux dernières coupes Stanley, et l’un avec lequel Shero est habitué puisqu’il était à la tête des Penguins jusqu’en 2013-14.

L’équipe comporte seulement cinq joueurs âgés de plus de 30 ans dans la formation : Mike Cammalleri, Andy Greene, Ben Lovejoy, Travis Zajac et Schneider.

Patrick Elias vient de prendre sa retraite et depuis les cinq dernières années Brodeur, Dainius Zubrus, Scott Gomez, Martin Havlat, Jaromir Jagr et Marek Zidlicky ont été transigés ou ils ont signé une entente avec une autre équipe.

Néanmoins, les Devils ont du chemin à faire, même s’ils détiennent le premier choix au repêchage et 10 autres choix cette fin de semaine.

Shero n’est toutefois pas certain de combien de temps il faudra à son équipe pour se qualifier de nouveau en séries.

Ce qui est sûr, c’est que les Devils ont besoin de talent, de profondeur et qui sait, peut-être d’un choix de qualité qui sera surprendre la ligue la saison prochaine.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!