MONTRÉAL — Brooke Henderson vivra bientôt une nouvelle expérience dans sa carrière de golfeuse. Pour la première fois, la Canadienne âgée de seulement 19 ans tentera de défendre un titre majeur acquis l’an dernier au Championnat KPMG de la LPGA.

Ce tournoi sera présenté sur le parcours Olympia Fields, en banlieue de Chicago, à compter du 29 juin. Dans l’espoir de défendre son titre avec succès, elle s’est rendue là-bas il y a un mois environ afin de faire du repérage et de discuter avec des cadets qui oeuvrent au terrain.

«Ils m’ont montré les bonnes trajectoires à adopter sur mes coups de départ et les bons endroits où frapper ma balle, a-t-elle évoqué. C’est un parcours qui est relativement traditionnel, ce qui me plaît beaucoup, parce qu’il favorise les cogneuses comme moi et qu’il est doté de verts très rapides. J’ai très hâte d’y retourner.»

Henderson est toutefois consciente que la tâche risque d’être ardue, même si ce ne sera toutefois pas la première fois que la golfeuse étoile tentera de défendre un titre sur le circuit de la LPGA.

Elle avait accompli l’exploit une première fois en remportant la Classique Cambia de Portland, en Oregon, en 2015 et 2016, mais contrairement à cette époque, alors qu’elle était totalement inconnue sur le circuit, la principale intéressée est consciente que ses adversaires ne la sous-estimeront plus.

«Les tournois majeurs sont énormes, et la pression est beaucoup plus importante, a décrit Henderson lors d’une téléconférence, mercredi. L’attention médiatique est également plus importante, de même que les foules qui se déplacent pour l’événement.»

L’Ontarienne originaire de Smiths Falls estime cependant que ses récents succès l’aideront à atteindre son objectif. Dimanche, alors que son père et entraîneur Dave Henderson ainsi que d’autres membres de sa famille la regardaient jouer, elle a remporté la Classique Meijer, devançant Michelle Wie et Lexi Thompson par deux coups.

La recrue par excellence du circuit en 2015 n’a commis aucun bogey et elle a remis une carte de 66 (moins-3) lors de la ronde finale pour terminer le tournoi avec un pointage cumulatif de moins-17. Elle a ainsi signé un quatrième titre en carrière sur le circuit de la LPGA.

«Ce sera de toute évidence une semaine très difficile, mais je me sens privilégiée d’avoir l’opportunité de tenter de le faire (défendre mon titre majeur), surtout après avoir triomphé la semaine dernière, a-t-elle confié. Cette victoire m’a procuré beaucoup de confiance. Si je peux signer de bonnes cartes jeudi et vendredi, alors je devrais pouvoir lutter pour la victoire rendue à dimanche.»

La représentante de l’unifolié s’est dite encouragée par son l’état de son jeu, après avoir adopté, de son propre aveu, un style plus «conservateur» en début de saison. Cette décision fut une erreur, dit-elle, car ce style était en rupture totale avec celui très agressif qui l’avait caractérisée lors de son arrivée sur le circuit — et qui lui avait permis de connaître une ascension fulgurante au classement mondial.

«(La différence), c’est que j’ai davantage confiance dans mes coups, a-t-elle expliqué. Depuis le début de la saison, on dirait que je ratais un ou deux coups roulés les jeudis et vendredis, ce qui freinait mon rythme, mais j’ai finalement pu corriger le tir la semaine dernière. Et une fois que tu sais que tu peux réussir six oiselets et un aigle au cours d’une même ronde, alors tu sais que tu connaîtras un bon tournoi.

«Et puis, la sensation de soulever le trophée le dimanche est indescriptible, a-t-elle évoqué. Ça te rappelle que tu appartiens à ce circuit et que tu peux lutter avec les meilleures golfeuses au monde. (…) Il reste encore beaucoup de golf à disputer cet été — quatre tournois majeurs, en plus de l’Omnium féminin canadien, notamment —, donc j’ai encore beaucoup de pain sur la planche, mais j’ai hâte aux prochains tournois parce que je suis affamée.»

Henderson, qui est présentement classée 13e au monde, s’absentera du Championnat Wal-Mart NW Arkansas ce week-end afin de peaufiner sa préparation pour le tournoi majeur.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!