Nam Y. Huh Nam Y. Huh / The Associated Press

CHICAGO — De nombreux observateurs prédisent une belle manne pour la Ligue junior majeur du Québec lors du repêchage de la Ligue de hockey nationale de hockey l’année prochaine. Il y a fort à parier que les dirigeants du circuit Courteau ont vraiment hâte à juin 2018, après une autre année difficile, une seconde d’affilée.

Après une récolte de 14 joueurs en 2016 à Buffalo, dont dix Québécois, la LHJMQ a fait du surplace à Chicago, recueillant exactement le même nombre de sélections cette année, et avec un Québécois de moins que l’an dernier.

Les meilleurs moments de la journée de samedi pour la LHJMQ sont venus en deuxième ronde alors que trois de ses joueurs ont été invités à descendre des gradins et à se rendre sur le plancher recouvrant la glace du United Center.

Ces moments ont été doublement savoureux pour les attaquants Maxime Comtois et Antoine Morand, respectivement sélectionnés 50e et 60e par les Ducks d’Anaheim. Le défenseur Zachary Lauzon, des Huskies de Rouyn-Noranda, s’est par ailleurs retrouvé avec un chandail des Penguins de Pittsburgh, qui l’ont choisi immédiatement après Comtois.

Comtois et Morand, deux amis de longue date, séparés par leur cheminement de hockeyeur junior après avoir évolué ensemble à Châteauguay, ne pouvaient cacher leur bonheur de revêtir le même chandail noir des Ducks.

Comtois, un ailier droit des Tigres de Victoriaville, avait commencé à livrer ses réactions aux journalistes lorsqu’il a partagé sa joie face à la sélection de Morand.

«C’est exceptionnel! Je viens tout juste de l’apprendre. Ça fait deux ans qu’on ne joue plus ensemble, et de le retrouver, c’est incroyable. Je suis tellement content. C’est rare que tu aies la chance de vivre tous ces moments avec ton meilleur ami. Peut-être allons-nous retourner sur la même ligne et montrer qu’on forme un bon duo.»

Un peu plus loin dans la même salle d’entrevue, Morand, un centre du Titan d’Acadie-Bathurst, tenait des propos semblables et s’est attardé sur les liens qui unissent les deux jeunes hommes.

«On se connaît depuis notre première année bantam, et dès qu’on a été réuni, il y a eu un déclic autant sur la patinoire qu’à l’extérieur. Nous avons des styles de jeu différents et nos personnalités sont différentes aussi, mais les opposés s’attirent», a déclaré Morand.

Quant à Lauzon, il a causé une vive surprise, car la Centrale de recrutement de la LNH lui conférait le 143e rang parmi les patineurs nord-américains, en avril.

«Je suis surpris. Je ne pensais pas sortir aussi tôt. C’est un moment de grande fierté. Je ne réalise pas ce qui se passe, et quand j’entends des joueurs dire qu’ils n’ont pas les mots pour exprimer leur joie, je les comprend», a lancé Lauzon.

Pour le reste, la journée fut difficile pour le circuit Courteau, surtout pour Antoine Crête-Belzile et Joël Teasdale, de l’Armada de Blainville-Boisbriand, qui ont été carrément oubliés.

Aucun représentant de la Ligue junior majeur du Québec n’a été choisi lors du troisième tour et un seul au quatrième tour, soit Drake Batherson, un joueur de centre natif de l’Indiana, qui a récolté 58 points, dont 22 buts, en 61 matchs avec les Screaming Eagles du Cap-Breton l’an dernier.

Batherson a été réclamé au 121e rang par les Sénateurs d’Ottawa.

Au cinquième tour, au 130e échelon, les Blues de St. Louis ont jeté leur dévolu sur David Noël, un défenseur de six pieds un pouce et 175 livres, qui a joué avec les Saguenéens de Chicoutimi et les Foreurs de Val-d’Or l’an dernier. En 65 rencontres, il a récolté 11 buts et 32 points avant d’ajouter deux buts et six mentions d’aide en dix matchs éliminatoires avec les Foreurs.

Toujours en cinquième ronde, au 136e rang, les Jets de Winnipeg ont réclamé le défenseur allemand Leon Gawanke des Screaming Eagles du Cap-Breton.

Quatre joueurs du circuit Courteau ont été réclamés en sixième ronde, soit l’ailier gauche Arnaud Durandeau (Halifax) par les Islanders de New York, l’ailier droit D’Artagnan Joly (Baie-Comeau) par les Flames de Calgary, le centre Cédric Paré (Saint-Jean), par les Bruins de Boston, et le centre russe Pavel Koltygin (Drummondville), par les Predators de Nashville.

Le défenseur Jocktan Chainey (Halifax), par les Devils du New Jersey, et l’attaquant russe Ivan Chekhovich (Baie-Comeau), par les Sharks de San Jose, ont été récupérés en septième ronde.

Hischier récompensé

Pour Nico Hischier, les moments de reconnaissance ne se sont pas limités à sa sélection historique de vendredi soir.

Un peu plus de 12 heures après avoir été le tout premier choix de la séance de sélection de la Ligue nationale de hockey, le Suisse de 18 ans est devenu le troisième récipiendaire du Prix d’excellence E.J. McGuire — et le premier de la Ligue de hockey junior majeur du Québec — remis au candidat qui affiche le meilleur exemple d’implication grâce à sa force de caractère, son niveau de compétitivité et ses qualités athlétiques.

La LNH en a fait l’annonce samedi matin, avant le début de la deuxième ronde.

Selon Dan Marr, directeur de la Centrale de recrutement de la LNH, Hischier a représenté son pays, les Mooseheads et sa communauté avec intégrité et humilité, et affiche toutes les qualités que le Prix d’excellence E.J. McGuire cherche à promouvoir.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!