Efrem Lukatsky/The Associated Press Daniel Ricciardo

BAKOU, Azerbaïdjan — Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo a profité du chaos pour remporter le Grand Prix de Formule 1 d’Azerbaïdjan, dimanche, tandis que Sebastian Vettel creusait l’écart devant Lewis Hamilton au championnat des pilotes.

L’Australien a signé sa cinquième victoire en carrière, tandis que le pilote Mercedes Valtteri Bottas surprenait le pilote Williams Lance Stroll dans les derniers mètres avant le fil d’arrivée pour arracher la deuxième position.

«Ce fut une course complètement folle, avec toutes ces voitures de sécurité et le chaos, a dit Ricciardo. Lors du tour d’honneur, j’étais incapable d’arrêter de ricaner comme un écolier.»

Vettel a abouti quatrième, tout juste devant Hamilton.

Il s’agissait d’un résultat extraordinaire pour Stroll, le fils du milliardaire Lawrence, qui a été vertement critiqué depuis le début de la saison.

«Je n’ai pas de mots», a résumé Stroll, qui a signé son premier podium en carrière.

Après huit courses, Vettel dispose d’un coussin de 14 points au classement devant Hamilton.

La course a été marquée par de nombreux rebondissements — la voiture de sécurité a dû intervenir à trois reprises en très peu de temps, avant qu’un drapeau rouge n’interrompe les activités en piste vers la mi-course en raison de la présence de nombreux débris sur le bitume.

Ricciardo l’a donc emporté après s’être élancé de la 10e place sur la grille de départ, et Bottas a complété la remontée après avoir été retardé par un accrochage survenu tôt dans la course.

«J’ai dû dépasser tout le monde. Ça prouve qu’il ne faut jamais baisser les bras, a dit Bottas. Je me suis vraiment amusé. C’est moche que j’aie manqué de temps pour rattraper Daniel, mais dans les circonstances c’est un bon résultat.»

Le pilote McLaren Fernando Alonso a pris la neuvième place et amassé les premiers points de classement de l’équipe britannique cette saison.

«La Formule 1 est réservée aux adultes», dit Vettel

Quelques tours avant que les commissaires de piste ne décident d’arrêter la course, Hamilton et Vettel ont été impliqués dans une série d’incidents en piste qui pourraient attiser l’animosité entre eux. Ça pourrait également mettre la table pour un duel endiablé d’ici la fin de la saison.

Alors qu’il suivait la voiture de sécurité sous un drapeau jaune, Hamilton a semblé ralentir brusquement à la sortie d’un virage devant Vettel, qui a eu l’air surpris et a embouti l’arrière de son bolide. Vettel, visiblement outré, a ensuite accéléré pour se retrouver à la hauteur de Hamilton, avant de lui donner un coup de roue en signe de frustration.

«Il a accéléré à la sortie du virage avant d’appliquer les freins subitement, a expliqué Vettel. Je n’ai pas pu l’éviter, et je crois que c’était inutile (comme manoeuvre). Je crois que la Formule 1 est réservée aux adultes.»

Vettel a écopé d’une pénalité de 10 secondes, mais Hamilton n’a pu en profiter puisqu’il a au même moment dû entrer aux puits afin de rattacher son collet de sécurité, mal installé.

Hamilton s’est retrouvé dans la boîte de vitesses de Vettel lors du dernier tour, mais il n’a pu le dépasser. Après la course, le Britannique a exprimé le fond de sa pensée sur l’accrochage qu’il a eu avec Vettel.

«Ça crée un précédent non seulement en F1, mais chez tous les jeunes pilotes qui nous regardent et nous prennent comme modèles, a déclaré Hamilton, après avoir pris une longue respiration. Comment peut-on faire quelque chose comme ça et tout de même finir quatrième? Je ne comprends pas.»

Le prochain chapitre de cette saga aura lieu dans deux semaines au Grand Prix d’Autriche, à Spielberg.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!