La Presse canadienne

MONTRÉAL — Lance Stroll a accompli un exploit qui n’avait pas été réalisé depuis 16 ans. Le pilote québécois a réussi son premier podium en carrière en Formule 1, dimanche, lorsqu’il a pris le troisième rang du Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Il s’agissait d’un premier podium canadien depuis Jacques Villeneuve au Grand Prix d’Allemagne en 2001. Stroll est aussi devenu la plus jeune recrue de l’histoire à grimper sur le podium d’un Grand Prix de F1, à seulement 18 ans.

«Je ne réalise pas vraiment ce qui vient de se produire. C’est un moment très spécial pour moi, a-t-il dit en conférence de presse d’après-course. Je ne sais pas comment décrire les émotions que je vis en ce moment. C’est certain que je vais fêter ça.»

C’est la deuxième fois en autant de courses que le Québécois se faufile parmi le top-10. Il avait inscrit ses deux premiers points en carrière en terminant neuvième au Grand Prix du Canada, il y a deux semaines.

En vertu de ce résultat, Stroll a d’ailleurs été nommé le pilote du jour par les spectateurs. Un titre que Stroll a semblé particulièrement savourer.

«J’avais jusqu’ici une relation d’amour-haine avec eux, a-t-il dit, en faisant allusion à ses nombreux détracteurs. J’ai vécu quelques courses difficiles, mais les deux dernières ont été remarquables. J’ai la tête dans les nuages en ce moment.»

Stroll aurait pu faire encore mieux. Il s’est toutefois fait dépasser dans les derniers mètres de la course par le pilote Mercedes Valtteri Bottas. Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo l’a emporté.

«(Lance) a connu un week-end splendide, a dit le directeur technique de Williams Paddy Lowe. Il n’a pas commis la moindre erreur de pilote dans chacune des séances (d’essais), a évité les problèmes, les accrochages et ça s’est poursuivi en course. Il a piloté de manière impeccable, avait un bon rythme et a su bien gérer la voiture et la dégradation des pneus. Ce fut une bonne bagarre vers la fin, mais malheureusement nous avons échappé la deuxième place. Tout s’est joué lorsque Valtteri a pu ouvrir son aileron arrière (DRS) pendant le dernier tour. Mais nous sommes satisfaits de la troisième place.»

Quelques heures après l’exploit, François Dumontier, le président et directeur général d’Octane Management, qui est responsable de l’organisation du Grand Prix du Canada, a salué lui aussi la performance de Stroll.

«Lance nous a montré à Montréal qu’il avait la maturité et le talent nécessaires pour performer en F1, a-t-il dit. Deux semaines plus tard, il nous a fait vivre sa passion et je suis extrêmement fier de le voir réaliser son rêve si tôt dans sa carrière et représenter le Canada sur le podium.»

Sur le podium, l’Australien l’a félicité avant de lui demander de participer à sa fameuse célébration du ‘Shoey’, qui consiste à boire du champagne à même sa chaussure. Stroll, avec dédain, s’est finalement plié au jeu et célébré le moment sous les applaudissements de la foule.

«Je n’aurais jamais crû qu’un tel dénouement pouvait se concrétiser, mais la course a été pleine de surprises, a rappelé Stroll, qui a maintenant 17 points au championnat des pilotes. C’est un résultat extraordinaire. Il y a eu de nombreux accrochages, et j’ai simplement essayé d’éviter les problèmes. J’ai gardé la tête froide, et je me suis rendu jusqu’au bout. J’ai seulement perdu la deuxième place à la fin, parce que Valtteri est arrivé très vite.»

Après s’être extirpé de sa voiture, Stroll avait peine à contenir sa joie. Il s’est d’abord rué vers les membres de son équipe, qu’il a enlacés, avant de recevoir les félicitations de Ricciardo et Bottas. Dans la foule, son père, Lawrence Stroll, était tout sourire.

Une course riche en rebondissements
Stroll s’est élancé de la huitième place sur la grille de départ,et il est parvenu à éviter la casse à l’entrée du premier virage. Son coéquipier chez Williams, Felipe Massa, l’a toutefois dépassé, mais en raison d’une crevaison survenue sur la Mercedes de Bottas — à la suite d’un accrochage avec Kimi Raikkonen — devant, Stroll est demeuré huitième.

Le pilote recrue âgé de 18 ans est entré aux puits au 14e tour, sous un drapeau jaune, pour chausser des gommes tendres. À la relance, Stroll a grimpé d’un rang pour se retrouver septième, tout juste derrière le pilote Force India Esteban Ocon.

Des accrochages survenus à l’avant ont catapulté Stroll en quatrième place tout juste derrière Massa, après 22 tours de cette épreuve qui en comptait 51. Entre-temps, les nombreux débris qui ont jonché le circuit de Bakou ont entraîné l’interruption momentanée de la course.

À la relance, Stroll a dépassé Massa, mais fut surpris par Ricciardo. Il est donc demeuré quatrième, tandis que le Brésilien était contraint à l’abandon à la suite d’un bris d’amortisseur au 25e tour. Malgré cette fin de course abrupte, le vétéran âgé de 36 ans a tenu à saluer la performance de son coéquipier.

«Je félicite Lance de tout mon coeur, a évoqué Massa. Je suis heureux qu’il ait obtenu son premier podium en carrière en Formule 1.»

À l’avant, Hamilton et Vettel ont été impliqués dans une série d’incidents en piste qui pourraient attiser l’animosité entre eux. En conséquence, les deux principaux aspirants au championnat des pilotes ont dû rentrer aux puits.

Ricciardo s’est donc retrouvé premier, et Stroll deuxième. L’enjeu pour le pilote originaire de Mont-Tremblant était de conserver son avance de 12 secondes sur le pilote Mercedes Valtteri Bottas, avec 12 tours à compléter à la course. Le Finlandais, en mission, a éventuellement complété la remontée, et fini 0,1 seconde devant Stroll.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!