The Associated Press

TORONTO — Le Temple de la renommée du hockey pouvait probablement envisager l’admission de Teemu Selanne il y a 24 ans.

Le «Finnish Flash» est l’une des sept personnes qui ont fait leur entrée au temple lundi après-midi. C’était tout naturel qu’il le fasse en compagnie de son coéquipier de longue date Paul Kariya.

«La chimie que nous avions, c’était magique à tous les soirs», s’est rappelé Selanne en téléconférence.

«Si je n’avais pas eu l’opportunité de jouer avec lui, je ne serais pas au Temple de la renommée, a ajouté Kariya. Je lui en suis très reconnaissant.»

Kariya a aussi blagué qu’il savait toujours où trouver Selanne, que ce soit sur la patinoire ou à l’extérieure de celle-ci.

«Teemu disait tout le temps que je pouvais lire ses pensées. Quand nous n’étions pas sur la patinoire, ce n’était pas très difficile: il était toujours en train de regarder ‘Baywatch’!»

Selanne est la tête d’affiche de cette promotion. L’un des meilleurs buteurs de l’histoire de la LNH et sans aucun doute le meilleur joueur issu de la Finlande, son talent ne semblait connaître aucune limite.

Dixième choix du repêchage de 1988 — année où Mike Modano a été réclamé au premier rang —, Selanne a presque commencé à préparer sa place dès l’instant où il a sauté sur la patinoire dans l’uniforme des Jets de Winnipeg en 1992. Un peu moins de cinq minutes pour être précis, quand il a obtenu une passe à son premier match sur le but de Keith Tkachuk.

Selanne a lui-même marqué à 16 reprises à ses 20 premiers matchs dans la LNH et il a conclu la saison avec 76 buts — un record pour une recrue dans la LNH. Aucun autre joueur de première année n’en a même totalisé 60 et seulement quatre ont franchi le cap des 50.

Patineur gracieux doté un tir redoutable sur le flanc droit, Selanne a réussi cinq tours du chapeau cette année-là et il a marqué 52 de ses 76 buts à égalité numérique — un autre record pour une recrue. Le trophée Maurice-Richard n’existait pas à l’époque, mais Selanne aurait dû le partager avec Alexander Mogilny, qui a également obtenu 76 buts avec les Sabres de Buffalo.

Seulement quatre joueurs ont obtenu plus de 76 buts en une saison: Wayne Gretzky (deux fois), Brett Hull et Mario Lemieux. Seul Gretzky (137) a fait mieux que les 132 points de Selanne en une saison pour une recrue. Il a remporté haut la main le trophée Calder décerné à la recrue par excellence, raflant les 50 votes de première place.

Selanne a joué pendant 21 saisons dans la LNH (Winnipeg, Anaheim, San Jose et au Colorado) et il occupe le 11e rang avec 684 buts et le 15e avec 1457 points en 1451 matchs. Il a aidé les Ducks à gagner la coupe Stanley en 2007.

Il a également connu beaucoup de succès sur la scène internationale sous les couleurs de la Finlande. Il est le joueur olympique le plus productif avec 43 points en six présences aux JO. À ses derniers jeux à Sotchi à 43 ans, Selanne a inscrit quatre buts en six matchs, dont un doublé lors d’une victoire de 5-0 contre les États-Unis pour décrocher une médaille de bronze.

C’était sa troisième médaille de bronze olympique en plus de celle l’argent gagnée aux Jeux de Turin en 2006.

Kariya a obtenu 989 points en 989 matchs avec les Ducks, l’Avalanche du Colorado, les Predators de Nashville et les Blues de St. Louis. Sa carrière a été abrégée en raison de multiples commotions cérébrales.

Les deux hommes seront accompagnés à Toronto de Dave Andreychuk, Mark Recchi et de Danielle Goyette. Le propriétaire des Bruins de Boston, Jeremy Jacobs, et l’entraîneur universitaire canadien Clare Drake y sont également admis dans la catégorie des bâtisseurs.

En 1653 matchs avec les Penguins de Pittsburgh, le Canadien de Montréal, les Hurricanes de la Caroline, les Thrashers d’Atlanta, le Lightning de Tampa Bay et les Bruins de Boston, Recchi a amassé 577 buts et 956 mentions d’aide. Il a aussi fait partie de cinq équipes championnes de la coupe Stanley.

Andreychuk a réussi 640 buts et 698 passes en 1639 matchs avec les Sabres de Buffalo, les Maple Leafs de Toronto, les Devils du New Jersey, les Bruins et le Lightning. Il a contribué à la conquête de la coupe Stanley du Lightning en 2004.

Goyette, originaire de St-Nazaire, a pour sa part participé à la conquête de deux médailles d’or olympiques et à huit médailles d’or au championnat du monde en tant que membre de l’équipe nationale.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!