Doug Fister lance de nouveau pour Dave Dombrowski. La relation entre le partant et le président des opérations baseball des Red Sox de Boston dure depuis longtemps.

Dombrowski a conclu plusieurs transactions importantes lorsqu’il était avec les Tigers de Detroit, dont deux ont impliqué Fister. L’une est survenue en 2011, quand les TIgers ont fait son acquisition des Mariners de Seattle. L’autre a été complétée après la saison 2013, quand Fister a été cédé aux Nationals de Washington.

Ces deux transactions ont été cruciales pour ces équipes impliquées dans des courses au championnat. C’est ce que Dombrowski souhaite pour ses Red Sox, qui ont fait l’acquisition du lanceur de 33 ans alors que leur rotation est minée par les blessures.

«C’est bon de revenir ici, a dit Fister après avoir lancé six manches dans une défaite de 4-2 subie aux mains des Angels de Los Angeles, dimanche. J’ai des attentes plus élevées que ce que j’ai offert par contre, alors il me reste beaucoup de travail à faire.»

Il s’agissait du premier départ de Fister cette saison dans le Baseball majeur. Les Red Sox l’ont réclamé au ballottage la semaine dernière, une transaction qui démontre à quel point bien des choses ont changé pour Fister depuis qu’il a été un élément clé des trois titres de section des Tigers.

En 2011, Dombrowski a cédé le voltigeur Casper Wells et le gaucher Charlie Furbush aux Mariners en retour de ses services. Cet échange s’est avéré un vol pour les Tigers, alors que Fister a terminé l’année avec une fiche de 8-1 à Detroit. Il a gagné 10 matchs de plus en 2012 et 14 en 2013.

Puis, Fister a été échangé aux Nationals, une transaction qui a surpris plusieurs partisans des Tigers. Les joueurs obtenus en retour, Robbie Ray, Ian Krol et Steve Lombardozzi, n’ont pas beaucoup apporté aux Tigers. Fister a quant à lui gagné 16 matchs et maintenu une moyenne de points mérités de 2,41 à sa première saison à Washington.

Cet échange a plutôt été catastrophique pour les Tigers. Ray est plus tard devenu un partant prometteur, mais en Arizona, où les Tigers l’ont échangé.

Fister, lui, tente de raviver sa carrière dans les grandes ligues après un déclin marqué en 2015 et 2016. Il a compilé une fiche de 12-13 avec une m.p.m. de 4,64 l’an dernier avec les Astros de Houston et la semaine dernière, il a demandé aux Angels de le libérer du contrat des ligues mineures qu’il avait paraphé avec eux. Il n’avait pas amorcé un match dans les Majeures depuis septembre.

Les échanges impliquant Fister ont été parmi les plus significatifs de l’ère Dombrwoski à Detroit. Reste à voir si celle-ci aura un aussi grand impact.

«J’ai trouvé qu’il avait de l’étoffe toute la soirée, a déclaré dimanche le gérant des Red Sox, John Farrell. Sa balle rapide était bien ‘vivante’, tout comme sa tombante. Il a lancé quelques bonnes rapides coupées. J’ai trouvé qu’il avait été efficace à l’intérieur à la fois contre les gauchers et les droitiers. Doug nous a donné un très bon départ aujourd’hui.»

Les Dodgers en feu
Les Dodgers de Los Angeles tentent de freiner les surprenantes ardeurs des Diamondbacks de l’Arizona et des Rockies du Colorado dans l’Ouest de la Nationale. Leur 10e victoire d’affilée leur permet maintenant de détenir une avance de 2,5 matchs en tête de la section.

À ce rythme, les Dodgers amasseraient 107 victoires cette saison, comme les Astros de Houston.

Le «rapide» Gallo
Joey Gallo n’est pas reconnu pour sa vitesse, mais le troisième-but de six pieds cinq des Rangers du Texas a réussi un circuit à l’intérieur du terrain mercredi soir, dans un gain de 7-5 face aux Blue Jays de Toronto. Gallo, qui compte deux triples cette saison, a pu toucher tous les buts après que le voltigeur de gauche des Jays Steve Pearce soit entré en collision avec la clôture en tentant de capter son profond ballon.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!