Nataliya Vasilyeva | The Associated Press

KAZAN, Russie — L’Agence mondiale antidopage (AMA) a partiellement permis à l’Agence antidopage russe (RUSADA) de recommencer ses contrôles de dépistage aux drogues.

La RUSADA avait été suspendue en 2015 lorsque son personnel a été accusé d’avoir aidé à dissimuler des cas de dopage, mais il aura désormais une large autorité sur les contrôles.

Après d’intenses négociations et d’importants changements de personnel à l’agence russe, l’AMA a annoncé qu’elle a maintenant permis à la RUSADA de «planifier et de coordonner» les contrôles de dépistage aux drogues sous la supervision de l’agence du Royaume-Uni (UKAD), qui a supervisé les contrôles en Russie pendant la suspension de l’organisme national.

«La reprise des contrôles représente une étape importante dans la reconstitution de l’antidopage en Russie, a déclaré le président de l’AMA, Craig Reedie. Nous encourageons vivement la Russie à poursuivre ses efforts dans l’intérêt des sportifs propres du monde entier.»

La RUSADA aura carte blanche pour choisir les athlètes à contrôler, même si UKAD est en désaccord avec son choix, et les employés pourront désormais collecter des échantillons auprès d’athlètes. Auparavant, la UKAD supervisait les contrôles et faisait appel à des entreprises privées pour collecter les échantillons.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!